Transport scolaire : "L'Espace Sud a engagé depuis près d'un an et demi une refonte de son réseau"

Par • Mis à jour le 31/08/2015 - 16:37

Plusieurs centaines de lignes assurent le transport des écoliers, collégiens et lycéens en Martinique. Qu’il s’agisse de bus, de mini bus, de véhicules sanitaires légers - destinés aux élèves handicapés - de services spéciaux urbains organisés par le Conseil Général ou les deux communautés d’agglomération (Espace Sud et Cap Nord) ou encore la CACEM.

    Transport scolaire : "L'Espace Sud a engagé depuis près d'un an et demi une refonte de son réseau"
A l'approche de la rentrée scolaire - dans la quasi-totalité des familles - les préparatifs se font aussi en coulisses, notamment du côté du service transports.

A l’Espace Sud, il semble que cette année déjà les inscriptions étaient organisées pour que tout se fasse dans les meilleures conditions. Mais surprise - lors de ces inscriptions - au moment du paiement (qui n’a pas augmenté), certains parents qui voulaient s’acquitter de leur redevance pour la totalité de l’année scolaire 2015-2016 n’en n’ont pas eu la possibilité. Seule échéance possible : la fin de cette année. Pourquoi ? L'explication est visiblement très simple. "L'espace sud a engagé depuis près d'un an et demi une refonte de son réseau, une nouvelle organisation sera mise en place au premier janvier avec une nouvelle délégation de service public, un nouveau contrat un nouveau prestataire qui aura la charge de tout le transport sur le territoire", a indiqué Béatrice Bellay directrice des transports de l'Espace Sud.

A cette annonce, les transporteurs de l’espace sud ont réagi "on attend la période de négociations pour savoir à quel saint se vouer au premier janvier 2016" a indiqué Harry Amaury directeur d’exploitation de la société STAJ à Rivière-Salée.

"Nous avons à Cap Nord cette année recruté deux contrôleurs"

De son côté la communauté d’agglomération Cap Nord met surtout en avant la discipline et la sécurité. "Nous avons établi un règlement intérieur qui sera soumis à la fois aux transporteurs et aux parents d'élèves. Nous avons à Cap Nord cette année recruté deux contrôleurs", a indiqué Belfort Birotta, vice président à Cap Nord et délégué aux transports.

De plus, à partir du 1er septembre 2015, les autocars affectés au transport scolaire doivent être obligatoirement équipés d’un éthylotest anti-démarrage.

Audrey Ollon et Pascal Michaux






Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.