"Trap music" : hymne de la drogue, de l'argent sale et du crime

Par • Mis à jour le 17/08/2016 - 21:37

(Mise à jour le 18/08/2016 à 12H00) Le trap ou trap music est très apprécié par un public jeune voir très jeune. Il s'agit d'un genre de rap qui tire son appellation les maisons du même nom dédiées au trafic de cocaïne à Atlanta aux Etats-Unis, connues sous le nom de "Trap House". En traduisant simplement le terme signifie maisons à pièges où le style de vie est incertain, violent et souvent dramatique. Certains interprètes antillais suivent ce courant musical et leurs clips cartonnent sur internet.

    "Trap music" : hymne de la drogue, de l'argent sale et du crime
Ils s'appellent Blade, Original Pirates et font un tabac auprès des jeunes. Leur musique, le trap parle pour eux... Armes, argent, drogue, liasse de billets, femmes dénudés, au cou forçats en or. Ce sont les images que reprennent leur texte et leurs clips.

Certains comme Pon2Mik, Nino ou Kalash détournent les codes de cette musique pour faire passer des messages plus positifs.

Steeve Fola-Gadet, enseignant chercheur en histoire des États-Unis à l'Université des Antilles, est souvent au contact des adolescents lors de ses interventions dans les collèges et les lycées. Pour lui les codes véhiculés par la trap musique peuvent facilement influencer des jeunes dépourvus d'esprit critique.

Ecoutez les reportages de Peggy Saint-Ville et Pascal Michaux :


Précision (18/08/2016) : L'artiste guadeloupéen Pon2Mik tient à préciser que son travail est à l'opposée des valeurs véhiculées par la trap music. S'il utilise la rythmique de ce style musical, ses messages ne font pas l'apologie de modes de vies illicites contrairement à ce que notre article a pu laisser penser dans un premier temps. La sortie d'un nouveau clip demain (19 août 2016) permettra au public qui ne le connait pas de se faire une idée précise de son travail. Une première correction a d'ailleurs été faite le 17/08/2016 comme nos lecteurs ont pu le constater.