Un éleveur de porcs non déclaré risque gros devant la justice

Par • Mis à jour le 24/07/2019 - 13:32

Un éleveur de porc non déclaré, installé à Rivière-Salée depuis plusieurs mois est dans le collimateur de la DAAF. Il risque gros devant la justice.

    Un éleveur de porcs non déclaré risque gros devant la justice

Installé dans la commune de Rivière-Salée depuis plusieurs mois, un éleveur non déclaré est dans le collimateur de la direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DAAF). 

En octobre 2018, suite à un signalement d'animaux en divagation, les autorités ont ordonné à cet éleveur clandestin de se régulariser et de mettre aux normes son élevage d'une vingtaine de bêtes. D'ailleurs, l'homme a décidé d'ignorer cette liste d'injonctions, ce qui a conduit à la vente aux enchères de tout le cheptel lundi dernier, dans l'attente de poursuites judiciaires.

Il faut aussi rajouter que l'éleveur ne donnait ni à boire, ni à manger aux animaux parqués dans des conditions dangereuses notamment avec des petits noyés dans le lisier.

Les précisions du docteur Elise Pichon l'adjointe au chef de pôle santé et protection animales et végétales.

Il faut aussi savoir que pour la maltraitance envers les animaux, les sanctions peuvent aller jusqu'à deux ans de prison et 30 000 euros d'amendes.

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.