Changer d'île

Un nouveau né en réanimation après avoir contracté la jaunisse : ses parents déposent plainte contre X

Par Karl Lorand et Hanna Roseau / RCI.FM / 19/06/2017 - 18:42

Né il y a 10 jours, le petit Dayvon est en réanimation à la MFME depuis plusieurs jours après avoir souffert de la jaunisse. Ses parents estiment que leur enfant n'a pas été correctement pris en charge. Ils attendent des réponses de la clinique et du CHU. Pour se faire, ils ont porté plainte contre X.

Yohan Dély, papa de Dayvon, âgé de 10 jours aujourd'hui a porté plainte lundi (19 juin 2017)contre X pour mise en danger de la vie d'autrui au commissariat de police de Fort-de-France. Le tout récent père de famille accuse la clinique Sainte-Marie où est né le petit garçon et la MFME de ne pas avoir traité correctement la jaunisse dont souffrait son bébé.

En effet, quelques jours après son accouchement à la clinique Sainte-Marie, la mère du bébé signale à la sage femme qui la suit que son fils était jaune. Comme c'est souvent le signe d'une carence en vitamine D, la sage-femme conseille à la mère d'exposer un peu le nourrisson au soleil.

Sans résultat, la maman se rend à la clinique où des examens ont été effectués qui ont révélé la présence d'un taux relativement élevé de bilirubine, une substance qui peut s'avérer toxique et provoquer des séquelles irréversibles. C'est à ce moment qu'elle est réorientée vers la MFME.

Dans le service du CHU,  les parents affirment que les soignants mettent près d'une heure et demie à s'occuper du bébé, le temps qu'un box se libère.

Entre temps le taux de bilirubine passe de 400 à 800 et le petit Dayvon se met à convulser. "Ses yeux tournaient dans tous les sens" raconte le père.

Son état se dégrade. Le nourrisson est placé en réanimation où il se trouve encore ce soir. Très choqués, les parents du petit Dayvon expliquent que les médecins évoquent des lésions neurologiques irréversibles. L'enfant souffrirait notamment de troubles auditifs.

Aujourd'hui le couple demande des réponses. Pourquoi la clinique n'a-t-elle pas pris des mesures d'urgence pour admettre la bébé plus rapidement ? Pourquoi cette prise en charge tardive de la MFME ? Les parents qui se sentent abandonnés par les soignants réclament également un accompagnement pour s'occuper au mieux de leur enfant.

Une enquête ouverte au CHU

Du côté de la clinique Sainte-Marie, Simon Claudin, le directeur, s'est entretenu avec les parents dimanche et lundi (lundi 19 juin 2017). Il assure que tout a été fait.

Le directeur précise par ailleurs que la clinique n'intervient plus en principe à ce stade. Et d'ajouter que les examens post accouchement n'ont rien révélé. C'est pour cette raison que la mère a pu quitter la clinique normalement.

La direction du CHU quant à elle n'a pas souhaité réagir. Selon nos informations une enquête interne a été ouverte pour déterminer les responsabilités dans cette affaire.

Ecoutez le témoignage de Yohan Dély, le père du bébé. Il répond à Hanna Roseau :

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.