Un nouvel observatoire volcanologique et sismologique pour la Martinique

Par • Mis à jour le 10/04/2015 - 14:18

Un nouvel observatoire volcanologique et sismologique verra le jour Martinique ! La première pierre de l’ édifice sera posée ce vendredi matin par la présidente du Conseil Général Josette Manin à l’habitation Blondel à Saint Pierre. Le nouveau batiment devrait voir le jour à la fin du premier trimestre 2016 et pourra accueillir des chercheurs, des scientifiques et des étudiants du monde entier. Le montant des travaux s'élève à près de 9 millions d'euros.

    Un nouvel observatoire volcanologique et sismologique pour la Martinique
L’actuel observatoire du Morne des Cadets n'est plus adapté aux besoins actuels; construit en 1935 après la seconde éruption historique de la Montagne Pelée cet observatoire permanent a été édifié sur le morne Moustin, en face de l'historique installation du Morne des Cadets dont il a adopté le nom. "Il était adapté à l'époque à des équipes de 4 / 5 personnes. Maintenant on est une quinzaine" a indiqué Valérie Clouard, la directrice de l’observatoire volcanologique et sismologique de la Martinique. De plus, l'actuel bâtiment ne répond pas aux normes parasismiques.

Un nouvel observatoire d'une surface de près de 1000 m2

La première pierre du nouvel observatoire sera posée ce matin à l’habitation Blondel à Saint-Pierre par la présidente du Conseil Général. Depuis les années 80 l'observatoire appartient au Département ! Implanté en crête de morne - sur une surface de près de 1000 m2 - avec une vue directe sur les flancs de la Montagne Pelée, ce batîment moderne permettra la surveillance du volcan, le contrôle de l’activité sismique régionale et le développement de programmes de recherches ambitieux sur les volcans et les zones de subduction. Il pourra - à titre d'exemple - accueillir les scientifiques, les chercheurs et les étudiants du monde entier.

Le montant des travaux s'élève à plus de 8 millions et demi d’euros financés par le Conseil Général, l’Europe et l’Etat. Ce pôle d’excellence scientifique pour la Caraïbe devrait être opérationnel à la fin du premier trimestre 2016. L’actuelle bâtisse de surveillance fera l’objet d’une réhabilitation, elle aura une visée scientifique et pédagogique à destination des scolaires et du public.

Audrey Ollon et Sandrine Huillet