Une martiniquaise à la direction du bureau Maghreb et Malte de la Banque Mondiale

Par • Mis à jour le 03/07/2015 - 15:28

Marie-Françoise Marie-Nelly a pris officiellement, le 1er juillet 2015, ses fonctions à la direction des opérations de la Banque Mondiale pour le Maghreb et Malte. Après quatre ans passés à un poste identique au Nigéria, cette martiniquaise originaire du François se lance un nouveau challenge dans une région particulièrement difficile. Mme Marie-Nelly sera dès ce samedi 4 juillet à Rabat (Maroc), siège de la Banque mondiale dans cette région. De passage au pays natal en mai dernier, elle avait été invitée au sommet Caraïbe Climat à Fort-de-France en présence du président de la République François Hollande, de plusieurs ministres dont Ségolène Royale, Christiane Taubira et George Pau Langevin et plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement de la Région Caraïbe.

    Une martiniquaise à la direction du bureau Maghreb et Malte de la Banque Mondiale
(PHOTOS & VIDEOS)

Après quatre ans de direction des opérations de la banque mondiale au Nigéria, Marie-Françoise Marie-Nelly a officiellement entamé le 1 juillet 2015 un nouveau challenge à un poste identique mais dans une autre région. Sa zone de compétence recouvre pas moins de cinq pays. Il s'agit de l'Algérie, du Maroc, de la Tunisie, de la Libye, au Maghreb et de Malte. Confrontée au Nigéria au terrorisme de Boko Haram, elle prend ses fonctions dans une région en proie, elle aussi, à de nombreux soubresauts et notamment à l'épineuse question des migrations vers l'Europe et du terrorisme de Daesh, Etat islamique.

Dans ce contexte, la mission de Marie-Françoise Marie-Nelly est de renforcer le dialogue et le partenariat entre le Groupe de la Banque mondiale et les autorités des cinq pays que sont l’Algérie, la Lybie, Malte, le Maroc et la Tunisie en vue de mobiliser les ressources nécessaires pour aider les pays dans la réalisation de leurs objectifs et priorités, selon un communiqué officiel.

Concrètement, il s'agira alors pour elle "de coordonner les activités de la Banque mondiale afin de produire des impacts de développement durable, significatifs et visibles et de renforcer la collaboration avec les principaux acteurs de la société et les partenaires au développement pour une meilleure synergie d’interventions".

Sa nomination, elle l'a apprise quelques semaines avant un séjour en Martinique. C'était au mois de mai dernier. Nous avions alors rencontré une femme pétrie d'une grande simplicité et d'un grand calme, une femme passionnée, déterminée avec une grande conscience d'un monde balloté entre crises et espérances. Et à l'intérieur duquel, il faut œuvrer pour le rendre plus et mieux vivable. Une vision en phase avec son institution. Une institution qu'elle sert désormais comme directrice des opérations au Maghreb et à Malte. Lors d'un entretien à RCI Martinique, elle nous parlait de son rôle et de sa mission comme suit.