Vacances ou pas les sargasses sont là !

Par • Mis à jour le 09/07/2015 - 13:27

Pas de vacances pour les sargasses ! Des tonnes d’algues se sont encore échouées ces derniers jours sur la côte Atlantique de la Martinique.

    Vacances ou pas les sargasses sont là !
Les sargasses... Une calamité qui gâche un peu le bon déroulement des activités aquatiques prévues durant ces grandes vacances ! En effet les responsables doivent faire preuve d'imagination et trouver des astuces afin de maintenir les sorties en mer.

A la Pointe Faula au Vauclin, l’UCPA a enregistré quelques annulations mais tente de maintenir le maximum d’activités. Sur le même site, les maitre-nageurs sauveteurs proposent comme chaque année des loisirs sport et santé, des cours d’aquagym... gratuits. Madinina Kayak de son côté, a du supprimer son parcours dans la mangrove et installer un ponton flottant afin de permettre aux kayakistes d’embarquer sans marcher dans les algues.

"On espère qu'ils viendront, bien que je doute que ce soit suffisant..."

Des "solutions" qui tentent de se mettre en place alors que les brigades vertes - ces jeunes qui doivent être recrutés dans le cadre d’emplois insertions - prévus par le plan Sargasse promis par l’Etat, ne seront pas sur les plages avant le mois d’août ! Il y en a 24 pour l’Espace Sud et 30 pour Cap Nord."On espère qu'ils viendront, bien que je doute que ce soit suffisant..." indique Jimmy Farraux l’adjoint au maire du Vauclin chargé de l’environnement qui reste sceptique concernant l’efficacité de ces brigades vertes; de plus il estime qu’il faut investir de manière durable pour faire face à ce fléau. "Il faut qu'on investisse dans du matériel efficace des trieuses, des ramasseuses, des barges qui pourraient ramasser les algues en mer."

24 jeunes sont quand même en cours de recrutement pour le sud de la Martinique dans le cadre de ces emplois insertion. Ils devraient être prêts à passer à l’action en août... Une action qui se fait attendre... "Nos plages sont censées accueillir des touristes en permanence." a conclu Jimmy Farraux.

Audrey Ollon et Béatrice Vandevoorde