Week-end de Pâques : il y a la mer, les plages et l'appel à la prudence

Par • Mis à jour le 02/04/2015 - 22:08

La route, certes mais il y a aussi la mer et les plages à être prises d'assaut pour aller passer un bon et long week-end pascal. Mais cela ne doit pas nous faire oublier les consignes et les réflexes de prudence à avoir. Et attention aux excès, alcool, crabes et chocolat entre autres. Les autorités maritimes viennent de nous les rappeler.

    Week-end de Pâques : il y a la mer, les plages et l'appel à la prudence
Il y a la mer, le soleil et la plage pour reprendre le couplet d’une vieille chanson française. Mais en ce long week-end pascal, les autorités maritimes y ajoutent de nécessaires appels à la prudence. Beaucoup d’entre vous seront sur les plages pour respecter la tradition du matoutou de crabes du lundi de Pâques. D’autres y seront dès vendredi pour profiter des joies de la mer. Mais dans tous les cas, il ne faut pas perdre les réflexes de prudence.

A cet égard, le préfet délégué du gouvernement pour l’action de l’Etat en mer vient de rappeler les gestes et attitudes de prudence à observer. C’est d’abord tout simplement d’éviter les plages dangereuses à cause des courants ou des fortes vagues. Face à la forte affluence sur les plages si vous avez des enfants, ne les quittez pas des yeux. Il faut les surveiller à tout instant. Enfin attention à l’abus dans vos consommations d’alcool ou aux repas trop copieux qui ne font pas toujours bon ménage avec le bain de mer tout de suite après. Il en va de même après une longue exposition au soleil. Gare aux risques d’hydrocution en somme !

Jou malè pa ni pran gad… En d’autres termes, l’accident (le malheur) ne prévient pas… Alors en pareil cas, vaut mieux avoir en tête les bons réflexes. Si vous êtes sur le littoral, appelez le CROSS AG. Un numéro d’urgence à ne pas oublier. C’est le 196. Un numéro gratuit d’urgence maritime, si vous êtes témoin ou victime d’un accident. Si vous êtes en mer, en bateau en l’occurrence, le canal 16 sur la VHF est fait pour ça. Pour lancer l’alerte. L’occasion de rappeler aussi à ceux qui prennent la mer, qu’ils doivent avoir à bord le kit de sécurité obligatoire dont fait partie la radio VHF avec les gilets de sauvetage et la balise de détresse. Un dernier conseil pour la mer, si vous êtes sur le littoral, l’utilisation d’engins pyrotechniques est à proscrire, des sauveteurs pourraient les confondre avec des fusées de détresse.

Allez ! Que ça ne vous empêche pas de passer de bonnes fêtes de Pâques, avec ou sans crabes d’ailleurs !
Jean-Philippe Ludon
@jpludonrci