À la Pentecôte, le crabe est encore au menu

Par 10/06/2019 - 11:21 • Mis à jour le 10/06/2019 - 11:21

Cinquante jours après le lundi de Pâques, le crabe fait son retour sur les tables martiniquaises.

    À la Pentecôte, le crabe est encore au menu

La tradition des crabes pour la Pentecôte se maintient en Martinique puisque vous êtes encore nombreux aujourd'hui à rechercher le précieux crustacé.

C'est la variété des Sokan, crabes aux grosses pinces qui est la plus prisée.

 Les tarifs peuvent aller de 2 euros jusqu'à parfois 5 euros le spécimen.

A travers la Martinique les amateurs de pêche aux crabes ont déjà quasiment liquidé leur stock.

Des vendeurs que vous pouvez croiser sur la routes des plages ou encore près du marché au poisson ou de l'asile à Fort-de-France.

Au quartier Volga qui jouxte une mangrove donnant sur la pointe des grives, il y a Olivier et Piedro.

Les deux amis ont combiné leur force pour satisfaire leur clientèle toujours aussi nombreuse grâce au bouche à oreille.

Ils sont au micro de Peggy Saint-Ville :