Les clubs de football peuvent reprendre l'entraînement, mais sous conditions

Par 02/12/2020 - 08:33
01/01/2020 - 00:00

La Ligue de Football de Martinique a transmis aux clubs un communiqué de la Fédération Française. Le texte précise les conditions de reprise des entraînements.

    Les clubs de football peuvent reprendre l'entraînement, mais sous conditions

Certes, la pratique des sports collectifs est encore interdite, cependant "les clubs de foot peuvent reprendre l'entraînement mais sous conditions", écrit la FFF dans un communiqué.

Les mineurs aussi bien que les majeurs sont concernés par cet allègement des mesures de confinement. "L'ensemble des licenciés [peut] donc reprendre une activité dans les mêmes conditions de pratique", précise la Fédération.

Le document relayé par la LFM aux clubs locaux permet d'en savoir plus sur le déroulement des séances d'entraînement. "Il est impossible de proposer une pratique avec contact et opposition. L'utilisation du ballon est en revanche autorisée", indique la fédération.

L'utilisation des vestiaires et les rencontres inter-clubs sont proscrites par le protocole sanitaire. La LFM insiste par ailleurs sur l'organisation des entraînements à huis clos.

Les pratiquants doivent se munir d'une attestation dérogatoire de déplacement, la pratique étant donc limitée à 3 heures en Martinique. Les éducateurs, salariés ou non, doivent eux se munir de l'attestation de déplacement professionnel remplie par leur club.

Si la fédération reconnaît que les conditions de reprise ne sont pas optimales, elle estime que cette période doit être mise à profit par les clubs engagés en compétition pour mettre en place des programmes réahtlétisation. Ils sont nécessaires "à une reprise sécurisée pour la santé des individus après une période d'inactivité longue".

L'échéance du 15 décembre

Cette première phase est en vigueur jusqu'au 15 décembre dans l'Hexagone. En Martinique, le préfet a fixé clause de revoyure de 15 jours après l'allègement du confinement, le 25 novembre dernier.

Si la FFF appelle les clubs à se monter exemplaires durant cette période, l'instance dirigeante du football estime la date de reprise des compétitions, fixée au 20 janvier par l'Etat, est trop éloignée dans le temps. Elle travaille donc à obtenir un redémarrage plus précoce.

Là encore, la situation en Martinique pourrait évoluer plus tôt. En effet, les clubs ultramarins des territoires non confinés ont été autorisés à reprendre la compétition en coupe de France. La situation sanitaire sur notre île étant en constante amélioration, les dirigeants ont bon espoir d'une reprise plus précoce des matchs.

Concernant la pratique du futsal, des précisions sont attendues dans les jours à venir. En principe, la pratique sans contact pourrait reprendre à partir du 15 décembre.

Tags