Six clubs attaquent la ligue de football de Martinique avant l'assemblée générale élective

Par 11/12/2020 - 10:48
01/01/2020 - 00:00

Le maintien de l'assemblée générale élective de la Ligue de Football de Martinique se joue devant le tribunal judiciaire de Fort-de-France ce vendredi matin (11 décembre 2020).

    Six clubs attaquent la ligue de football de Martinique avant l'assemblée générale élective

Les adversaires du président de la ligue de football n’ont pas encore jeté l’éponge. Après le rejet de leur liste en vue du renouvellement de la présidence de la ligue, six clubs qui soutiennent les candidats opposés à Samuel Pereau ont assigné la ligue de Football devant le juge des référés du tribunal judiciaire. 

Ils contestent les conditions de la tenue de cette assemblée générale prévue le 20 décembre, et espèrent obtenir du magistrat la désignation d’une commission ad’hoc pour l’organiser.

Le dossier doit être plaidé ce vendredi matin.

Dans cette affaire, les adversaires du comité de la ligue en place jouent une prolongation pour essayer de mettre le mettre hors jeu.

Ils contestent la façon de travailler de la commission de surveillance des opérations électorales. Une commission qui a dû s’y prendre à deux reprises, selon les contestataires, avant de rendre sa copie. 

Conflit d'intérêts ?

La liste qui s’était positionnée met par ailleurs en avant ce qu’elle considère comme un conflit d’intérêt entre la ligue et la commissaire aux comptes qui doit examiner les comptes de la maison du football. Celle-ci héberge en effet les bureaux de cette experte comptable contre bien évidemment un loyer. 

Néanmoins, les contestataires s’appuient notamment sur l’article 5 du code de déontologie des commissaires aux comptes. Ils rappellent qu’en tant que locataire de la ligue de football, cette situation met la commissaire aux comptes dans l’impossibilité d’être totalement indépendante et qu’avec cette transaction, il y a des conséquences évidentes sur le contrôle de la sincérité des comptes que doit exercer l'experte en comptabilité de la ligue.

Des arguments que la juridiction devra apprécier. Les opposants de Samuel Pereau demandent également la désignation d’un administrateur ad’hoc  qui aura en charge l’organisation de l’assemblée générale de la ligue. 

La liste adverse entend développer d’autres arguments face à la juridiction pour démontrer que les dirigeants de la ligue ont manqué à leurs obligations et que l’assemblée générale prévue le 20 décembre doit être suspendue.

Tags