Tennis : de nouvelles infrastructures pour relancer la discipline en Martinique

Par 23/07/2020 - 11:56
01/01/2020 - 00:00

Les travaux de construction d'un nouveau centre pour la ligue de tennis de Martinique débutent aujourd'hui. Il s'agit de moderniser les infrastructures et de relancer la discipline sur l'île en mettant l'accent sur la formation.

    Tennis : de nouvelles infrastructures pour relancer la discipline en Martinique

Ce jeudi 23 juillet a lieu la pose de la première pierre du nouveau centre de ligue de Tennis. D’ici le premier trimestre de l’année prochaine, sur le site de Petit-Manoir au Lamentin, devrait être érigé ce nouvel outil sportif destiné à relancer la discipline.

Le coût de l’opération est estimé à plus d’1,3 million d’euros. Les travaux sont financés par l’État à hauteur de 830 000 euros, pour la CTM à 120 000 euros, pour la FFT fédération française de tennis à 360 000 euros, auquel s’ajoute une participation de la ligue de tennis de Martinique.

Ce centre de ligue doit être une vitrine du tennis martiniquais et doit inciter les autres clubs à se rénover.

20 an d'effort

Il a fallu plus d'une vingtaine d’années avant d’en arriver à la pose de cette première pierre. Un imbroglio juridique a longtemps bloqué l’opération. La ville du lamentin, étant propriétaire du terrain, la ligue des murs et cette dernière accueillant sur le même site le club de petit-manoir. Un enchevêtrement qu’ont réussit à démêler l’ancien président de la ligue, feu, Germain Soumbo et le maire du Lamentin.

"La mairie nous a tout accordé notamment le permis de construire. La ville nous a aussi accordé son soutien jusqu'à la fin du chantier. C'est une construction importante pour la formation. Il ne s'agit pas juste de construire", explique Félix Aurore, le nouveau président de la ligue.

Sur les 7 courts qui seront construits deux seront couverts, une première aux Antilles Guyane. Deux courts de mini-tennis et de Paddle, discipline en plein essor verront également le jour, ainsi qu’un nouveau club house. Des travaux importants travaux, qui pourtant ne stopperont pas l’activité sportive sur le site.

"Nous avons segmenté la réalisation des travaux en créant une zone de passage par rapport au chantier qui permet la jouissance des cours. Cela permettra aux stages de se faire et de permettre aussi la repris en septembre. Les travaux doivent durer 8 à 9 mois. La stratégie a été de ne pas générer des sur-coûts", précise  Jean-Jérome Isambart, assistant à maîtrise d’ouvrage du projet.

Ce nouveau siège de la ligue portera le nom de Germain Soumbo, qui a tant donné à la discipline.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.