L'exode vénézuélien bouleverse la Colombie.

Par • Mis à jour le 07/09/2018 - 10:32

1,6 millions de Vénézuéliens auraient déjà traversé la frontière colombienne, fuyant la crise qui ne cesse de s'aggraver dans leur pays depuis 2014. C'est le plus gros exode auquel l'Amérique latine est confrontée depuis longtemps.

    L'exode vénézuélien bouleverse la Colombie.

Ils seraient plus de trente mille chaque jour à rejoindre la Colombie, abandonnant le Vénézuéla gangréné par une inflation difficilement imaginable. Mercredi, le parlement vénézuélien a chiffré l'inflation à 200% rien que pour le mois d'aout,et le FMI prévoit une hyper-inflation sur un an de 200 000 % ! L'augmentation des prix depuis le 1° janvier dépasse les 34 000 % . On peine même à calculer ce que ça peut représenter sur les denrées de base. Les Vénézuéliens, eux, le savent : ils n'ont plus de quoi se nourrir. D'autant que les denrées alimentaires sont rares. Alors ils fuient.

Sur le pont Simon Bolivar qui relie le Vénézuéla à la Colombie, le flux est incessant et à sens unique. Bogota ne sait plus comment gérer cet exode sans précédent. 13 pays latino-américains se sont réunis au début de la semaine à Quito pour faire le point sur la crise migratoire vénézuélienne. Ils ont “lancé un appel pour l’ouverture d’un mécanisme d’assistance humanitaire afin de soulager la crise, en portant une attention immédiate aux citoyens touchés”, dans un texte signé par les chefs d'Etat présents. Ils ont aussi demandé à Caracas d'accepter l'aide des pays voisins.