La restructuration de Digicel est en marche

Par 19/05/2020 - 15:16
01/01/2020 - 00:00

Après avoir connu de grosses difficultés financières ces dernières années, l’opérateur de téléphonie mobile envisage son avenir sereinement. Son plan de redressement a déjà été validé par ses principaux actionnaires.

    La restructuration de Digicel est en marche

Les 7 milliards de dollars de dette représentaient un véritable casse tête pour les dirigeants de l’entreprise. Mais c’était avant qu’ils obtiennent auprès de leurs partenaires une réduction de près de deux millions de dollars. Une baisse de la dette vue comme un véritable soulagement dans ce contexte de crise qui a permis à Digicel de mettre en place un plan de restructuration. Cela  a été une réelle occasion pour alléger le montant des remboursements de la dette pour investir et poursuivre sa restructuration.  

Digicel en profite  pour améliorer  son  réseau et le haut débit sur plusieurs sites de Martinique :  au Robert, du côté de Volga Plage (Fort-de-France), à la Lézarde (Lamentin), au François. Mais également en Guadeloupe avec pas moins de 11 sites en plus pour aussi améliorer la couverture du réseau,  en attendant de consolider celui de Marie-Galante.

L’opérateur n’a pas été épargné par la crise sanitaire. Fort heureusement la pandémie liée au COVID-19  n’a pas entraîné de suppression d’emploi. La plupart des salariés ayant bénéficié du chômage partiel avec complément de salaire versé par l’entreprise. Digicel a donc profité de cette restructuration pour mieux se positionner sur le marché, résister et faire face à la concurrence.

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.