Le marché publicitaire et les médias aux Antilles en 2016 : la "famille radio se stabilise et progresse même en Guadeloupe"

Par • Mis à jour le 17/03/2017 - 03:16

Dans un marché publicitaire toujours perturbé en 2016, la "famille radio" garde la cote auprès des annonceurs aux Antilles. Les investissements publicitaires sur les radios ont même progressé l'an dernier de +2% en Guadeloupe faisant d'elle le seul média en hausse dans cette île. En Martinique, elle reste le premier média annonceur, selon une enquête de Média Conseil Antilles.

    Le marché publicitaire et les médias aux Antilles en 2016 : la "famille radio se stabilise et progresse même en Guadeloupe"
Comment ont évolué les investissements publicitaires aux Antilles en 2016 ? Une récente enquête de la société Média Conseil Antilles donne un coup de projecteur sur la pub et le marché des médias aux Antilles, l'an dernier.

Et il ressort de cette étude que, tant en Guadeloupe qu’en Martinique, les investissements publicitaires bruts continuent de baisser avec néanmoins des disparités en fonction des territoires ou des familles de médias (télévision, radio, site internet, affichage ou presse écrite +print+)


En Guadeloupe, on enregistre une baisse de - 9% des investissements publicitaires bruts sur le marché des médias. (Cela concerne l’ensemble des espaces médias y compris l’auto promo et parrainages).

Et c’est la presse papier (print) qui est la plus impactée avec une baisse de 20% suivi par les sites internet locaux (-15%), la télévision (-14%), l’affichage ‘(-10%).

Dans ce contexte, seule la radio fait exception. Elle enregistre une légère hausse à + 2%.

En Martinique, la baisse à - 6% des investissements publicitaires bruts dans les médias est moindre par rapport à la Guadeloupe. A regarder de plus près, cette tendance baissière varie selon les familles de médias.

C'est ainsi que le papier, la presse écrite si vous préférez, chute de -20 %, les sites internet locaux de -7%, l’affichage de -6%. Et l'exception vient cette fois de la télévision marquée en Martinique par une hausse de +5%. La famille radio enregistre également une baisse de - 3%. Mais c'est la plus faible en comparaison avec les autres familles de média.

Cette légère baisse est en outre compensée par le fait que la famille radio demeure le premier média annonceur. Significatif peut-être, l'enquête révèle que l'enseigne Rosette, qui fait son entrée dans le Top 10 des annonceurs en se plaçant à la 4ème place avec une augmentation de 15% de son budget publicitaire, le consacre en majorité à la famille radio.

Mais au delà de ces constats, quels enseignements en tirer ? Président de Média Conseil Antilles-Guyane-Réunion, Axel de Pouzilhac y répond dans l'audio ci-dessous.




A l’heure où le marché publicitaire se tourne dans de nombreux pays vers Internet, force est de constater que cette dynamique ne profite pas encore au marché internet local. Selon médias conseil Antilles, les annonceurs semblent plutôt privilégier les communications ciblées à travers les sites display et search.



Jean-Philippe Ludon et Xavier Chevalier @jpludonrci