Etats-Unis : les policiers qui ont tué Breonna Taylor ne sont pas poursuivis pour homicide

Par 24/09/2020 - 09:30
01/01/2020 - 00:00

Des manifestations ont eu lieu hier après qu'aucun des policiers suspectés d'avoir tué Breonna Taylor n'a été inculpé par la justice américaine. Deux policiers ont été blessés par balle lors des mobilisations.

    Etats-Unis : les policiers qui ont tué Breonna Taylor ne sont pas poursuivis pour homicide
©Fibonacci Blue/Creative Commons

Des manifestants en colère sont descendus mercredi dans les rues de plusieurs grandes villes américaines pour dénoncer un traitement judiciaire selon eux bien trop clément visant les policiers qui ont tué en mars l'Afro-Américaine Breonna Taylor à Louisville, où deux agents ont été blessés par balle dans la soirée.

Deux policiers déployés vers 20 h 30 locales sur les lieux d'une des manifestations de cette ville du Kentucky "ont été blessés par balle. Ils sont en train d'être soignés à l'hôpital", a déclaré le chef par intérim de la police de Louisville, Robert Schroeder, lors d'une conférence de presse.

Leur état était stable et leur vie n'était a priori pas menacée, mais l'un d'eux a subi une intervention chirurgicale, a-t-il précisé, et un suspect a été interpellé. Le bureau du FBI à Louisville a indiqué mener l'enquête. 

Plus tôt, quelques centaines de personnes, certaines lourdement armées, s'étaient rassemblées sur Jefferson Square, une place du centre-ville, dans un climat tendu, avant d'être dispersées par la police peu avant l'heure du couvre-feu, instauré à 21 heures locales

Boston, New York, Washington, Philadelphie... Des rassemblements ont spontanément éclaté dans plusieurs villes du pays, secoué depuis des mois par une vague de mobilisations antiracistes.

Le motif de la colère des manifestants: aucun des trois agents qui avaient fait irruption chez Breonna Taylor, 26 ans, en enfonçant la porte de son domicile, n'a été poursuivi pour son homicide.

"Louisville a laissé tomber les femmes noires", a déploré auprès de l'AFP Devon Wallace, un des manifestants.

Brett Hankison, seul membre du trio policier finalement visé par une charge, est seulement poursuivi pour mise en danger de la vie d'autrui, en raison de ses tirs qui ont traversé l'appartement de voisins de la victime, a annoncé mercredi le procureur du Kentucky. Aucun chef d'inculpation n'a été retenu contre ses deux collègues, Jonathan Mattingly et Myles Cosgrove, qui sont pourtant les auteurs des tirs qui ont tué l'Afro-Américaine.

Une décision "scandaleuse et insultante", selon l'avocat de la famille de la jeune femme, Ben Crump.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.