Violences dans un Ehpad : nouvelle condamnation pour l'aide-soignant

Par 20/01/2021 - 12:05
01/01/2020 - 00:00

Albert C. a été reconnu coupable par le tribunal correctionnel de Créteil de violences sur personne vulnérable, suivie d'une incapacité n'excédant pas 8 jours. Il s'agit de la deuxième condamnation de l'ancien aide-soignant martiniquais, pour des faits similaires.

    Violences dans un Ehpad : nouvelle condamnation pour l'aide-soignant
©AD

A la suite de l'audience du 20 novembre dernier, c'est ce mercredi que la 13ème chambre a rendu son délibéré. Albert C., quinquagénaire originaire de Saint-Joseph, a donc été reconnu coupable des faits qui lui étaient reprochés. Des faits qui se sont produits, selon la présidente du tribunal, "entre mai 2018 et février 2019", dans un Ehpad d'Arcueil où il exerçait. Un pensionnaire avait affirmé à sa famille que l'aide-soignant, en charge de veiller sur les résidents pendant la nuit, l'avait violenté, menacé et laissé parfois seul alors qu'il était tombé de son lit. Un signalement avait aussi été fait par la direction de l'établissement et entendu par les enquêteurs, le père de famille avait en partie reconnu ses agissements.

Albert C. était déjà connu des services de police et de la justice puisqu'en février 2019, celui qui était considéré comme un employé modèle avait été placé en garde à vue, suite à la révélation d'une vidéo où on le voyait frapper et insulter une résidente de 98 ans. Pour ces violences, l'ancien aide-soignant avait été condamné en première instance à 5 ans de prison ferme. Quelques mois plus tard, en juillet 2019, la cour d'appel de Paris avait prononcé une peine moins lourde : 5 ans de prison ferme, dont 2 avec sursis, et une obligation de soins. L'interdiction définitive d'exercer avait aussi été confirmée.

La peine prononcée aujourd'hui par le tribunal correctionnel  de Créteil, 12 mois de prison, a d'ailleurs été ordonnée en complément de celle de la cour d'appel.