Avant sa tournée caribéenne, le Chef de l'Etat a reçu les deux présidents des régions Martinique et Guadeloupe

Par • Mis à jour le 21/04/2015 - 23:30

Après Serge Letchimy lundi 20 avril, c'était au tour de Victorin Lurel de franchir les grilles de l'Elysée pour y être reçu par le chef de l'Etat. Deux rencontres de durée semblable pour y parler du déplacement présidentiel à venir sur les Caraibes et d'autres sujets pas toujours tres consensuels entre les deux iles.

    Avant sa tournée caribéenne, le Chef de l'Etat a reçu les deux présidents des régions Martinique et  Guadeloupe
La rencontre qui s'est tenue ce mardi 21 avril à l Elysée, était semblable à celle de la veille.
François Hollande qui s'est rendu en Guyane, à Mayotte à la Réunion au cours de la première partie de son quinquennat n' a, jusqu'ici, pas eu encore l'opportunité de fouler la terre des Antilles. A Victorin Lurel, le chef de l'Etat a précisé que l'inauguration du Mémorial ACTe, Centre Caribéen d’expressions et de mémoire de la Traite et de l’Esclavage, en présence de trois chefs d’État d'Afrique, de chefs d'Etat de la Caraïbe « se doit d'être une fête populaire ».

A la question de savoir si la question des réparations de toutes natures sera abordée dans le discours prononcé par François Hollande, Victorin Lurel a souligné qu'il n'était pas dans la pensée précidentiel même si «  le chef de l'Etat a pleinement conscience de la situation, de la portée symbolique de l'inauguration de ce Mémorial ».

La Veille, le président de la Région Martinique, Serge Letchimy avait déclaré à l'issue de son entrevue que le président s'était montré attentif au bon déroulement de la conférence « Caraïbe  Climat 2015 » devant se tenir le 9 mai en Martinique. De quoi permettre l’expression d’une position caribéenne sur les enjeux du changement climatique qui pourrait être prise en compte  lors de la COP21 à Paris en décembre prochain.

Si les deux exécutifs ont chacun à leur manière abordé la question du devenir de l'université des Antilles, ils ont exprimé leur souhait de de voir les débats parlementaires qui vont reprendre le 21 mai, déboucher sur un cadre satisfaisant pour tous pour permettre une rentrée serein en septembre. Serge Letchimy et Victorin Lurel ont abordé l'idée de créer un centre d’imagerie moléculaire (cyclotron). Le président ne s'est pas directement exprimé sur l'implantation de ce centre. @fthomasRCI photo FThomas

A lire également