Chlordécone : la ministre des Outre-mer Annick Girardin reconnait la responsabilité de l'Etat dans ce dossier

Par • Mis à jour le 15/10/2019 - 16:23

La commission d'enquête chlordécone se poursuit, ce mardi. Annick Girardin, la ministre des Outre-Mer a été auditionnée et a reconnu la responsabilité de l'Etat dans le dossier du chlordécone.

    Chlordécone : la ministre des Outre-mer Annick Girardin reconnait la responsabilité de l'Etat dans ce dossier

Après les ministres de la recherche Frédérique Vidal et de la Santé, Agnès Buzyn, la ministre des Outre-Mer, Annick Girardin a été auditionnée par la commission d'enquête chlordécone qui se poursuivait donc ce mardi.

La ministre des Outre-Mer a regretté le manque de communication sur les différents Plans Chlordécone. Elle a émis le souhait d'un changement de méthode, d'une meilleure concertation à l'avenir avec les populations locales. Comme Emmanuel Macron, l'année dernière aux Antilles, Annick Girardin a aussi reconnu la responsabilité de l'Etat dans ce dossier. Un point important pour les parlementaires présents.

Un extrait du discours de la ministre des Outre-Mer Annick Girardin :