Chlordécone : une pétition contre la prescription de l'affaire

Par 02/02/2021 - 16:46

"Non à la prescription du crime chlordécone !" Tel est le nom de la pétition qui a vu le jour la semaine dernière et qui a déjà récolté plus de 34 000 signatures en quelques jours. Initiée par le député guadeloupéen Olivier Serva, l'objectif de la démarche est de marquer une opposition ferme à la possible prescription de l'action en justice pour empoisonnement au chlordécone menée par des associations antillaises.

    Chlordécone : une pétition contre la prescription de l'affaire

Le député guadeloupéen Olivier Serva avait déjà fait part de son intention de déposer un projet de loi contre la prescription éventuelle des faits de pollution au chlordécone. 

Le député souhaite donc mobiliser massivement la population, dans l’optique où un non-lieu serait prononcé dans l’action en justice lancée par des associations antillaises pour empoisonnement au chlordécone.Cette pétition, visible sur le site change.org, sera adressée au président de la République, au ministre de l’agriculture, de la transition écologique et à celui des Outre-Mers.

En quelques jours, la démarche a déjà recueilli plus de 34 000 signatures. Parmi les signataires, les noms d'élus tels que le député martiniquais Serge Letchimi, d'artistes à l'image de Misié SADIK, ou Admiral T, et de journalistes comme Harry Roselmack y figurent.

Le CREFOM (Conseil représentatif des Français d'outre-mer) y adhère également et communique largement sur l'initiative pour recueillir le plus de signatures possible. Dominique Carotine, le représentant CREFOM en Martinique, explique qu'il s'agit de porter une voix auprès du gouvernement :

Il s'agit de montrer que la population est prête à se rassembler et à réagir pacifiquement, qu'elle soit en Outre-mer ou dans l'hexagone 

Tags

À lire également