Carton plein pour la 5ème édition des JOMD

Par • Mis à jour le 13/04/2015 - 10:36

Avec plus de 1800 participants, la 5ème édition de la JOMD, Journée Outre-Mer Développement, a été une réussite ce samedi au pavillon Gabriel à Paris.

    Carton plein pour la 5ème édition des JOMD
Avec plus de 1800 participants, la 5ème édition de la JOMD, Journée Outre-Mer Développement, a été une réussite ce samedi au pavillon Gabriel à Paris. En plus des conférences et des ateliers, les visiteurs ont pu se rendre sur les stands des entreprises utramarines qui avaient fait le déplacement.

La visite de trois ministres

Cette édition 2015 des JOMD aura aussi été marquée par la visite de Manuel Valls, la première d'un chef du gouvernement dans cette manifestation créée en 2009.

Dans son discours à la tribune, Manuel Valls a rappelé les mesures économiques prises en direction des Outre-mer. Le Premier ministre a aussi confirmé la tenue d'une concertation sur la pertinence, l'efficacité de ces dispositifs, qui aura lieu dans les départements ultramarins d'ici à fin juin, sous l'égide du préfet.

Manuel Valls a également fait écho à l'actualité autour du Front national. "J'ai entendu beaucoup de propos sur ceux qui étaient français depuis 30 ans ou qui l'étaient depuis 1000 ans", a-t-il déclaré, dans une allusion à l’interview de Jean-Marie Le Pen dans Rivarol. "Quand on regarde l'Outre-mer, c'est la plus belle réponse possible aux propos insupportables sur ce qu'est l'identité de notre pays", a -t-il assuré.

En fin d'après-midi, c'est la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin qui, dans un jeu de question réponses, a déclaré pour sa part à propos de l'emploi que son ministère était à la disposition de tous pour favoriser les échanges entre offres et demandes d'emploi.

Des propos qui venaient après ceux de Christiane Taubira, qui a participé à un atelier consacré aux héros qui inspirent les Outre-mer, où il a été également question des réparations liées à l'esclavage . "Il faut que la les pouvoirs fasse le maximum pour que cette histoire soit connue de tous", a précisé la ministre de la Justice.