Elisabeth Moreno : "les discriminations sont encore trop nombreuses"

Par 05/12/2020 - 12:38
01/01/2020 - 00:00

La ministre en charge de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances juge indispensable la plateforme de signalement prévue en janvier.

    Elisabeth Moreno : "les discriminations sont encore trop nombreuses"
La ministre Elisabeth Moreno, lors d'un hommage à Alexandre Dumas pour les 150 ans de sa mort (©AD)

"Aujourd'hui quand on a une couleur de peau qui n'est pas blanche, on est beaucoup plus contrôlé", a reconnu Emmanuel Macron hier vendredi 4 décembre, lors de son interview donnée au média Brut. En réponse aux contrôles au faciès mais aussi à toutes les formes de discriminations, le chef de l'Etat a annoncé le lancement en début d'année prochaine d'une plateforme de signalement, accompagnée d'une formation des juges et des forces de l'ordre.

"A un moment aussi compliqué de notre histoire, il faut plutôt trouver ce qui nous rassemble, et l'objectif de cette plateforme est que les personnes qui sont discriminées soient entendues, que nous prenions en considération les difficultés qu'elles rencontrent au quotidien, les préjugés qu'elles subissent, les stéréotypes dont elles sont victimes et que nous travaillions tous ensemble à les éradiquer", a indiqué Elisabeth Moreno au micro de RCI Paris.
 


Au cours de son interview, Emmanuel Macron a aussi reconnu la "violence" de certains policiers. Interrogé sur les agents qui ont tabassé le producteur de musique Michel Zécler, le président de la République a souhaité une "sanction implacable".