Les appels pour violences intrafamiliales ont explosé pendant le confinement

Par 31/07/2020 - 14:09
01/01/2020 - 00:00

Les violences conjugales ont explosé pendant le confinement. C'est ce que révèle le rapport rendu ce mercredi par la Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains. Ainsi, selon cette étude, près de 45.000 appels ont été passés au 3919, numéro d’écoute pour les femmes victimes de violences conjugales, pendant cette période. Les points d'accueil mis en place dans les supermarchés pour les victimes de violences, ont  permis d'accompagner près de 500 personnes. 

    Les appels pour violences intrafamiliales ont explosé pendant le confinement

Le rapport de 85 pages a été dévoilé ce mercredi 29 juillet. Cette mission commandée par le Secrétariat d’État à l’égalité entre les hommes et les femmes et la lutte contre les discriminations, le 26 mars 2020, a nécessité le concours de plusieurs ministères dont l'intérieur, la justice, la santé, et celui du Haut Conseil à l'égalité .

Il s'agissait en premier lieu de procéder à une évaluation des situations de violences conjugales en période de confinement et des mesures de protection déployées afin de faire des propositions d'amélioration en cas de nouvelles pandémies. La  mission a par la suite été étendue aux couples LGBT grâce notamment à l'appui des associations. 

Une augmentation des violences 

Le rapport indique que le numéro d'écoute pour les femmes victimes de violences conjugales, le 3919, a reçu près de 45 000 appels pendant les six semaines de  confinement. Le service a même enregistré un pic avec 29 400 appels au mois d' avril soit trois fois plus que les mois précédents.

Ces données, viennent confirmer que le confinement a été non pas un déclencheur mais un révélateur des violences intrafamiliales selon la secrétaire générale de la Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains  Élisabeth Moiron-Braud.

Le rapport précise que les moyens mis en œuvre par le gouvernement pour venir en aide aux victimes pendant le confinement tels que les points d'accueil dans les pharmacies ou les supermarchés, ont permis d'accompagner 500 personnes, femmes, hommes et enfants. Ces points d'accueil ont permis de pallier la fermeture des centres qui reçoivent habituellement les victimes de violences.

Les signalements de violences intrafamiliales ont été multipliés par 17 sur les tchats dédiés. Le nombre de sms reçus sur le 114, le numéro d'appel d'urgence pour les sourds et malentendants a été multiplié par 3.

Une hausse des violences intrafamiliales 

On y apprend également que pendant le confinement, 7 femmes ont été tuées par la personne avec laquelle elles étaient en couple, 6 hommes et 3 enfants ont également été tués. Les forces de l'ordre enregistre une augmentation du nombre des interventions à domicile pour différend familial de l'ordre de 42% par rapport à 2019.

Au total, 2 900 faits de violences conjugales ont été enregistrés par les tribunaux durant le confinement.430 de ces affaires ont depuis été jugées. Toutefois, le rapport précise qu'à ce stade, les données du ministère de la Justice ne permettent pas de savoir si le nombre de faits de violences intrafamiliales enregistrés par les tribunaux a augmenté pendant cette période de confinement. Le Ministère de la Justice a enregistré une baisse de la fréquence des homicides conjugaux. Selon le rapport, l’augmentation du nombre de jugements pour des faits commis pendant le confinement, comparativement à la même période l’année précédente, confirme l’efficacité de la politique pénale mise en place.

Améliorer les dispositifs

A partir de ces constats et de l’évaluation des mesures mises en œuvre, des recommandations ont été émises par la MIPROF. Elles visent à pérenniser les actions déjà mises en place. Des adaptations seront apportées afin d'améliorer ces dispositifs au delà de la crise sanitaire et en cas de nouvelles pandémies.

Tags

A lire également

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.