Le prêtre hindou Komla du temple Changy s'est éteint

Par 01/08/2020 - 13:59
01/01/2020 - 00:00

Décidément, la communauté indienne de Guadeloupe vient encore de perdre, une figure de l’hindouisme. Jean-Marie Komla, le prêtre du temple de Changy à Capesterre-Belle-Eau s’est éteint à l’âge de 74 ans. L’homme de religion, était très apprécié par ses fidèles et avait par le biais de ses voyages en Inde et dans le monde, enrichi la spiritualité au niveau local.

    Le prêtre hindou Komla du temple Changy s'est éteint

Jean-Marie Komla dit René, prêtre hindou officiait dans ce grand temple de Changy, référencé comme patrimoine culturel depuis les années 60. Dans le quartier, c’est le choc, personne ne s’y attendait. L’homme de religion a fait de très nombreux voyages principalement en Inde mais aussi dans l’océan indien, afin de s’imprégner davantage de spiritualité, et pour arborer les drapeaux des divinités présentes au Temple de Changy.

Natacha Komla-Gabriel, sa fille nous parle de son père :

En parallèle, le prêtre Komla a exercé différentes professions en tant qu’entrepreneur en BTP, chef d’entreprises, promoteur immobilier et dans la menuiserie. La veillée aura lieu ce dimanche soir à Perrin aux Abymes, et les funérailles, lundi au cimetière du Moule.

 

Plusieurs personnalités se sont dites attristées par ce décès, comme le maire des Abymes qui souligne que "la perte de René KOMLA, gardien des traditions hindoues millénaires est vive dans la communauté indoguadeloupéenne qui coup sur coup perd deux de ses plus précieux prêtres indo-guadeloupéens en cette année du centenaire de Sidambarom".

 

 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.