Des centaines de personnes dans une fête nautique au large de Sainte-Rose

Par Cécile Rémusat 27/04/2021 - 10:29
01/01/2020 - 00:00
Guadeloupe

Des centaines de personnes réunies dans le Grand Cul de Sac marin pour faire la fête ! Ca s’est passé dimanche non loin de l’ilet La biche, au large de Sainte-Rose, à l’ouest de l’îlet Caret. La brigade nautique de la gendarmerie a constaté cette scène surréaliste en cette période de crise sanitaire et des procès-verbaux seront adressés aux contrevenants. Selon nos informations, l’arrêté préfectoral en vigueur actuellement sur la plaisance doit évoluer afin de mieux encadrer ce type d’activité.

    Des centaines de personnes dans une fête nautique au large de Sainte-Rose

Dimanche après midi, la brigade nautique de la gendarmerie a effectué ce contrôle hors norme en pleine crise sanitaire… Il faut l’avouer, il n’est pas rare, notamment le week-end, de confession de gendarme, de contrôler 4 ou 5 bateaux à couple, c’est-à-dire collés les uns aux autres, et qui réunissent donc au total largement plus de 6 personnes. Lors de ces rassemblements, plutôt festifs, les passagers n’hésitent pas à passer d’un bateau à l’autre. C’est d’ailleurs l’objet d’une vidéo qui circule depuis le début de semaine sur les réseaux sociaux et qui s’indigne que "certains ne respectent aucune règle », alors qu’il est question aujourd’hui de rester confinés. Impossible de confirmer que cette vidéo a bien été tournée dimanche à l’ilet Fortune, comme cela est indiqué sur les images. Cependant, les 4 ou 5 bateaux filmés ne sont rien par rapport à ce qui s’est passé ce même jour, dimanche, dans le Grand Cul de Sac marin, à l’ouest de l’îlet Caret.

Sur ce site à côté de l’ilet La biche, sur des hauts fonds au large de Sainte-Rose, les gendarmes ont constaté, vers 14h30, dimanche, le regroupement de "60 à 80" bateaux et jet skis avec "plusieurs centaines de personnes qui étaient à écouter de la musique danser et consommer de l'alcool" explique  l’adjudant chef Jonathan Michon, commandant de la brigade nautique de la Gendarmerie.

"Les bateaux étaient à couple" précise le gendarme. Même si la règle de 6 personnes maximum était potentiellement respectée à bord de chacun des navires, le nombre de participants total à cette fête en pleine mer est estimé à au moins 350 personnes voire plus selon nos informations. 

La brigade nautique de la gendarmerie a donc relevé les immatriculations des embarcations et les propriétaires devraient voir arriver ces prochains jours des procès-verbaux.

Selon nos informations, l’arrêté préfectoral actuellement en vigueur sur la plaisance devrait évoluer aujourd’hui même. Pour que, comme c’est déjà le cas en Martinique, cette pratique d’accouplement des bateaux soit interdite, et éviter ainsi ce genre de rassemblement propice à la formation de clusters. 

 

(Source Photos/ Gendarmerie)

L’adjudant chef Jonathan Michon, commandant de la brigade nautique de la Gendarmerie : 

fete mer gendarmes
fete mer 3 source gendarmerie

Tags