Pluies de cendres : quelle attitude adopter ?

Par Olivia Losbar 13/04/2021 - 15:36
01/01/2020 - 00:00
Guadeloupe

D’après l’observatoire volcanologique et sismologique de Guadeloupe des chutes de cendres provenant de l’éruption du volcan de Saint-Vincent, pourraient concerner l’archipel. Des retombées qui devraient toutefois être minimes. Selon l’Observatoire, il faut donc « se familiariser avec le phénomène».

    Pluies de cendres : quelle attitude adopter ?

D’après l’observatoire volcanologique et sismologique de Guadeloupe des chutes de cendres provenant de l’éruption du volcan de Saint-Vincent, pourraient concerner l’archipel. Des retombées qui devraient toutefois être minimes. Les experts restent néanmoins très prudents prenant pour exemple l’expérience de l'impact des retombées de cendres provenant de Soufrière Hills de Montserrat en 2010. Une grande partie sud des Petites Antilles avait alors été concernée. Depuis quelques jours, l’île de la Barbade est ainsi recouverte par un épais nuage de cendres.

Problèmes respiratoires, oculaires ou cutanés 

Les cendres volcaniques peuvent entrainer des conséquences sur la santé et le mode de fonctionnement des populations exposées. En effet, il ne s’agit pas de la simple poussière que l’on trouve traditionnellement dans les maisons. Les particules sont abrasives et peuvent se révéler toxiques en forte quantité. Elles sont à l’origine de problèmes respiratoires et d'irritations des yeux et de la peau.

Si les personnes fragiles comme les nourrissons, les personnes âgées et les personnes allergiques, asthmatiques ou souffrant de maladies respiratoires sont les principales concernées ; les spécialistes expliquent que dans le cadre de certaines éruptions, les particules de cendres sont si fines qu’elles peuvent pénétrer en profondeur dans les poumons.

Dans le cas d’une forte exposition même les personnes considérée comme en bonne santé pourront alors ressentir une gêne respiratoire avec une augmentation de la toux et des irritations. 

Des effets indirects 

Hormis le risque pour la santé, les cendres peuvent aussi avoir des effets indirects comme le manque de visibilité sur les routes, des problèmes d'alimentation en eau et en électricité à la suite de câbles ou de canalisations rompus par les retombées volcaniques. Ces dernières peuvent aussi entrainer l'effondrement des toits.

Pour réduire les risques, la population est donc invitée à porter des lunettes et des masques de protection, à garder les portes et fenêtres fermées afin de limiter les cendres au sein des habitations et à éviter la conduite pendant les épisodes de retombées de cendres. Les enfants doivent autant que possible demeurer à l'intérieur. Il faut penser à préserver les animaux et vérifier que leur nourriture ne soit pas contaminée.

Nettoyer les cendres avec prudence

En cas de retombées de cendres volcaniques, il faut éviter de balayer, au risque de disperser les particules. Il faut privilégier le nettoyage à l’eau ou le stockage des cendres dans des sacs. Pour nettoyer les surfaces touchées, il vaut mieux éviter l’utilisation d’un torchon qui pourrait créer des abrasions. Les usagers de la route ne doivent pas utiliser les essuie-glaces qui peuvent rayer leur pare-brise.

Une fois à l’intérieur des habitations, les cendres peuvent aussi pénétrer dans les appareils électriques. Il faut donc penser à les protéger par exemple avec du film plastique.

Les spécialistes conseillent également de nettoyer les toits recouverts de cendres pour éviter leur effondrement. Toutefois, ils appellent ceux qui se lancent dans une telle entreprise à la prudence lors de l'utilisation des échelles. Les cendres qui se déposent sur les barreaux peuvent être extrêmement glissantes. 

Face au risque réel d’une pluie de cendres sous nos latitudes dans les prochains jours, le président du CORECA, Julien Mérion recommande à la population de se constituer des réserves d’eau. A Barbade, les autorités ont appelé la population à en faire de même. Le gouvernement de Mia Mottley indique néanmoins que le pays bénéficie d'un bon système d'alimentation en eau et que le risque de pénurie est minime dans les prochaines semaines. 

Tags

A lire également