18 ans de prison pour un martiniquais jugé pour des viols en série

Par 01/06/2018 - 01:43 • Mis à jour le 01/06/2018 - 01:43

Jugé en appel depuis lundi, Willy Désir a écopé d'une peine plus lourde qu'en première instance.

    18 ans de prison pour un martiniquais jugé pour des viols en série

Après plus de cinq heures de délibérations, les jurés ont décidé que le trentenaire était coupable de tous les faits reprochés : viols, tentative et atteinte sexuelle sur 11 victimes identifiées lors de l'enquête. Willy Désir, qui a pour la première fois reconnu cinq viols lors de ce nouveau procès, a été condamné à 18 ans de réclusion criminelle jeudi soir par les Assises de Nanterre, soit cinq ans de plus qu'en première instance, ainsi qu'à dix ans de suivi médico-judiciaire au cours duquel il aura obligation d'avoir un emploi ou de suivre une formation et de ne pas entrer en contact avec l'une des victimes. Il sera également inscrit au fichier des auteurs d'infractions sexuelles.

Plus tôt dans la journée, le procureur avait requis à l'encontre du martiniquais de 35 ans une peine entre "18 à 20 ans" et demandé aux jurés de prendre en compte plusieurs facteurs : les dates, la multiplicité des faits et le "risque très majeur de récidive". "J'en viens à me demander s'il n'a pas satisfaction dans le fait d'imposer des relations sexuelles en menaçant, en étant violent", a-t-il expliqué.

Un pourvoi en Cassation ?

Si les parties civiles n'ont pas souhaité réagir, du côté de la défense le verdict a été accueilli difficilement. "Ce qui est certain c'est que la peine est très importante et qu'elle ne paraît pas correspondre selon moi à ce qui aurait dû être prononcé", a réagi l'avocat de Willy Désir, Maître Arakelian, à la sortie de la salle d'audience. Un pourvoi en Cassation va donc être étudié. Le délai est de cinq jours.