Deux étudiants jugés pour des braquages devant des boîtes de nuit

Par 25/11/2020 - 05:30
01/01/2020 - 00:00

Souvenez-vous il y a deux ans, une bande de jeunes malfaiteurs avait sévi à la sortie de boîtes de nuit au Gosier et à Jarry. Un motard percuté avait par ailleurs eu un membre arraché au Lamentin les jours suivants. Deux des quatre suspects étaient poursuivis ce mardi devant le tribunal correctionnel pour avoir participé à cette équipée sauvage. Ils ont écopé de 3 ans dont 18 mois assortis du sursis.

    Deux étudiants jugés pour des braquages devant des boîtes de nuit

Seulement deux prévenus étaient jugés car le troisième était mineur au moment des faits, renvoyé devant le juge pour enfants, et le quatrième, principal mis en cause dans l'accident grave impliquant un motard, a bénéficié d'une disjonction donc d'un renvoi le concernant. Le 8 mars 2018, une bande se rend tout d'abord à la Suite à la Marina du Gosier, des clients présents devant la boîte sont menacés et se font dérober leurs effets personnels. Un peu plus tard, c'est devant le Kama Club à Jarry que l'équipée se poursuit, là aussi des clients se font braquer, puis un autre particulier sera victime à Bas du Fort. 

Selon les dépositions, il s'agissait de jeunes individus armés de pistolets et de canons sciés, opérant à bord d'une Mercedès volée. Une dizaine de jours plus tard, le véhicule est justement retrouvé accidenté au Lamentin, après une collision avec un motard, qui a eu un bras arraché. Le quatrième individu, conducteur ce soir-là, devra prochainement répondre de ce drame. Grâce aux analyses ADN et aux écoutes téléphoniques, des noms ressortent. C'est ainsi que la bande est interpellée, les armes sont saisies lors des perquisitions. 

Simples étudiants ou lycéens, les auteurs n'ont aucunement le profil de bandit, sans casier judiciaire et vivant chez leur parents, ce sont des garçons de bonne famille a même indiqué une avocate. On ignore pourquoi ils ont fait ça mais ils regrettent vraiment. Des actes stupides et dangereux, pour sans doute, la montée d'adrénaline. Laurent Fergé 21 ans et Edwin Laviso 22 ans ont écopé de 3 ans de prison dont 18 mois assortis d'un sursis.

 

Tags