Procès Cambier : place aux témoignages des familles

Par • Mis à jour le 11/10/2019 - 17:24

Vive émotion aux Assises ce vendredi avec l'audition des parties civiles : épouse, fille et frère de Bertrand Cambier. Ce procès concernant le meurtre du patron de Toyota en 2016 s'est ouvert lundi avec 4 accusés dans le box, 1 cinquième en fuite.

    Procès Cambier : place aux témoignages des familles

Après l'audition des différents accusées dans l'affaire Bertrand Cambier, du nom de ce patron de Toyota tué à Morne-à-L'eau le 1er janvier 2016, place ce vendredi aux témoignages des proches de la victime. Moment intense en fin d'après-midi, avec l'audition à l'audience des proches de la victime. Un partage d'abord dans le silence de la vision des photos de Bertrand Cambier, mort brutalement d'une balle tirée en pleine tête en pleine force de l'âge à 44 ans. Puis ont suivies les bouleversantes évocations des membres d'une famille à laquelle il manque terriblement. 

C'est d'abord le frère de Bertrand Cambier qui s'est exprimé pour parler de cette famille d'un milieu agricole, au nom de ses parents et de sa sœur.
Insupportable d'avoir perdu dans ces conditions, a t-il dit, un fils, un père, un mari ou un frère. Un homme qui était en Outre-Mer depuis une douzaine d'années, qui s'était familiarisé avec les coutumes locales au point d'apprendre le créole. Un homme bien qui n'avait pas de problème et qui avait des amis. Des amis dont certains ont fait le déplacement et sont présents dans la salle d'audience.

Puis, c 'était au tour de l'épouse d'évoquer les excellentes relations d'un couple aimant parents de deux enfants, deux étudiants. Et de raconter ce réveillon d'un 31 décembre 2015 passé en famille et entre amis, puis ce 1er jour de l'an 2016 où Bertrand Cambier s'absente pour jeter les ordures de la veille pour ne plus revenir. Un 1er janvier 2016 cauchemardesque passé entre questionnement, doute et chagrin. Une profonde tristesse que l'épouse du Directeur de Carmo Toyota arrive à retranscrire avec beaucoup de dignité, d'une voie douce. Bientôt 4 ans que ce cauchemar poursuit la fille et le fils, l'épouse, le père et la mère, la sœur et le frère de Bertrand Cambier. Une famille soudée, aimante qui depuis lundi suit ce procès en silence mais aussi, comme l'a dit le frère de la victime. avec un certain écœurement devant ce qu'il a traduit comme les mensonges et les inventions d'accusés sans scrupule. On sentait battre le cœur de ce petit bout de femme qui se confie et se dévoile en faisant respirer la souffrance qui est la sienne. Personne ne peut rester insensible à ce témoignage déchirant, douloureux et tragique.

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.