Surveillant blessé : les syndicats déplorent la décision du juge

Par • Mis à jour le 11/04/2019 - 12:23

Nous vous en parlions précédemment, un surveillant du centre de Fond Sarail a été agressé samedi dernier à Baie-Mahault. Un détenu de 25 ans était présenté en comparution immédiate ce mercredi mais pas condamné, car le tribunal a demandé des investigations supplémentaires avant de pouvoir juger.

    Surveillant blessé : les syndicats déplorent la décision du juge

Retour sur cette décision rendue ce mercredi devant le tribunal correctionnel pointois. Un jeune détenu poursuivi pour violences et menaces sur un surveillant de la prison de Fond Sarail le week-end dernier devait répondre de ses actes. Mais la présidente de l'audience a invité le parquet à mieux se pourvoir car pour elle, la parole de la victime ne suffit pas, il faut plus d'éléments matériels pour juger le mis en cause notamment l'audition des autres détenus témoins et surtout la vidéosurveillance. Notez que l'agent en question souffre d'une fracture de la septième côte.

Eric Pétilaire, secrétaire de la CGT Pénitentiaire de Guadeloupe trouve cette remise en cause inadmissible :