Trois jeunes condamnés pour trafic d'herbe de cannabis

Par • Mis à jour le 20/03/2018 - 09:02

Une affaire de trafic de stupéfiants, en l’occurrence de l’herbe de cannabis, jugée lundi après-midi devant le Tribunal Correctionnel de Pointe à Pitre. Selon la procédure de comparution immédiate, trois résidents marie-galantais ont été condamnés, à des peines allant de 6 mois à 2 ans et demi d’emprisonnement ferme.

    Trois jeunes condamnés pour trafic d'herbe de cannabis

Près de deux kilos d’herbe de cannabis saisis par les douaniers du Port, à l’arrivée du bateau de Marie-Galante. Trois prévenus étaient sur le banc ce lundi. Johan MANIJEAN,  Davidson BRUNO et Jinaël EXIDEUIL, ce dernier logeant les deux autres, dont son cousin, à Marie-Galante. Poursuivis pour acquisition de produits stupéfiants s’appliquant aux 3, il fut impossible à l’accusation de le démontrer. Restaient les faits de transports et de cession, pour lesquels étaient poursuivis les deux premiers nommés, le troisième n’étant finalement poursuivi que pour complicité, pour avoir hébergé les deux autres. Les réquisitions les plus sévères du procureur revenaient à Davidson BRUNO, dominicais d’origine, envers qui était demandé 30 mois d’emprisonnement et interdiction du territoire pendant 5 ans. Au surplus, pour les trois, une amende douanière de 4 000 euros chacun.

La clémence

Les trois avocats plaidaient tous la clémence du tribunal, l’un défendant EXIDEUIL estimant qu’aucun élément intentionnel ne pouvait justifier les poursuites pour complicité, celui de MANIJEAN soulignait la faiblesse de son client, à qui a été confié la drogue,  celui de BRUNO dénonçant le fait que l’on voulait le faire passer pour un gros trafiquant.

Prison et amende

Après en avoir délibéré, les trois juges ont condamné Johan MANIJEAN à 16 mois d’emprisonnement dont 8 mois avec sursis, Jinaël EXIDEUIL à 1 an d’emprisonnement. Le plus lourdement condamné étant Davidson BRUNO à 30 mois d’emprisonnement, soit 2 ans et demi, assorti d’un maintien en détention. Les trois prévenus étant solidairement condamnés à payer chacun 4000 euros d’amende aux services des douanes.