Affaire Arnaud Bloquel : Darmanin juge la situation "absurde"

Par • Mis à jour le 21/10/2019 - 19:10

Le ministre de l'Action et des Comptes publics a réagi après l'annonce du redressement par l'URSSAF du chef cuisinier Arnaud Bloquel pour avoir mangé tous les midis dans son restaurant.

    Affaire Arnaud Bloquel : Darmanin juge la situation "absurde"

Le ministre de l'Action et des Comptes publics a réagi sur son compte Twitter. Gérald Darmanin considère que la situation de ce chef cuisinier, redressé de 14.000 euros pour avoir mangé dans son restaurant, est "absurde" et résulte d'une règle obsolète.

Le ministre promet de demander à l'Urssaf de "reconsidérer le cas" de ce restaurateur.

La semaine dernière, le site internet spécialisé lhotellerie-restauration.fr avait révélé que chef Arnaud Bloquel, avait été redressé à hauteur de 14.000 euros par l'organisme public chargé de recouvrer les cotisations sociales des entreprises pour avoir déjeuné tous les midis à la table de son restaurant.

Un gérant majoritaire dans une entreprise de restauration a en effet  l'obligation de déclarer les repas pris sur place. L'Urssaf a alors redressé le chef sur 3 ans pour la non-déclaration de cet avantage en nature que constitue la prise de ce repas sur le lieu de travail.

L'administration a basé son redressement en fonction de la dépense moyenne d'un repas servi au client, soit 107 euros pour ce restaurant gastronomique.

Un redressement considéré par beaucoup comme un excès de zèle. L'intervention du Ministre de l'Action et des Comptes publics pourrait donc peser dans la balance pour le sort d'Arnaud Bloquel.

 

 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.