Intempéries : les autorités dressent un premier bilan

Par 11/11/2020 - 14:11
01/01/2020 - 00:00

Glissements de terrain, routes impraticables ou difficiles... Les autorités ont dressé un premier bilan des intempéries liées au passage de l'onde tropicale n°48 sur la Guadeloupe ce mardi. Tous les services ont été mobilisés pendant la journée et la nuit. Les sapeurs-pompiers ont ainsi effectué pas moins de 24 interventions et les équipes de Route de Guadeloupe sont toujours en intervention. La prudence reste de mise avec de nouvelles précipitations à venir dans l'après-midi.

    Intempéries : les autorités dressent un premier bilan

Le niveau de vigilance orange est maintenu en Guadeloupe ce mercredi. Malgré une accalmie, les autorités demeurent prudentes compte tenu de l’engorgement des sols. Météo France annonce par ailleurs de nouvelles précipitations à venir dans l'après-midi. La préfecture a communiqué un nouveau bilan à la mi-journée. Ainsi, par mesure de précaution, 7 personnes ont été mises à l’abri ce mardi soir, dont 5 ont été relogées.

32 personnes mises en sécurité

Selon les services de l'Etat, 32 personnes ont été mises en sécurité par les secours, en lien avec les communes. Fort heureusement, aucun blessé n’a été déploré. Les principaux axes routiers ont été rétablis, toutefois certaines restent impraticables, dangereuses ou difficiles.

La Préfecture indique que c'est le cas aux Abymes et à Pointe-à-Pitre dans les secteurs de Chemin mare gonfier, sur la RD125 Petit Pérou, la route de Besson, à Carénage, à la Rue Frébault et au boulevard de Chanzy.

Tous les services mobilisés

Ce mardi, lors des intempéries, les sapeurs-pompiers ont effectué 24 interventions. « 78 sapeurs-pompiers, 111 gendarmes, 27 policiers ont été mobilisés durant la soirée et la nuit pour réaliser des opérations de reconnaissance ou assurer la sécurité sur les points de circulation difficile ». La Préfecture précise que 80 agents de Route de Guadeloupe sont également en cours d’intervention pour déblayer les axes routiers.

Interrogé dans le Caraibe 13h ce mercredi sur les écoles, le Préfet a assumé son choix de ne pas fermer les établissements scolaires pendant cet épisode pluvieux. La situation ne justifiait pas la fermeture de toutes les écoles selon lui et une telle décision aurait pu provoquer plus de trafic sur les routes déjà saturées. 

 

La prudence toujours de mise

Alexandre Rochatte a rappelé que les sols étant gorgés d'eau, ils restent donc fragiles et réactifs. Le préfet appelle à la plus grande prudence et rappelle qu’il ne faut surtout pas franchir une route même peu inondée. Ce mercredi, les autorités recommandent d’éviter les déplacements non impératifs ainsi que les promenades en forêt ou en bord de rivières, cours d’eau, ravines.

Tags