Sargasses : elles sont de retour

Par • Mis à jour le 08/02/2018 - 11:51

Un répit, une pause qui a l'air de se terminer si l'on croit les spécialistes, les sargasses reviennent à la charge. Des bancs ont été signalés non loin des côtes guadeloupéennes.

    Sargasses : elles sont de retour

Des bancs de sargasses signalés ces derniers jours à proximité des côtes Guadeloupéennes. Ces détections ont déclenché l’activation le 06 février par la DEAL Guadeloupe du service de dérive d’HYDRO-COTE pour estimer les délais et les zones d’échouages à court-terme des radeaux de sargasses observés.

Ainsi hier, des échouages de sargasses étaient prévus sur les côtes de Marie-Galante, des Saintes et de Petite-Terre. Ces premiers échouages concernent des radeaux de sargasses de dimensions limitées.

d

Pour la journée de jeudi, ces échouages doivent se poursuivre, pareil vendredi. Par ailleurs, d'autres bancs devraient nous aborder dans les prochaines semaines. Du coup, la mission pilotée par Jean-Michel JUMEZ,  le sous préfet de Pointe à Pitre, a décidé de prendre des mesures pour ne pas compromettre la période touristique.

Ce mercredi,  la mission était en visite à la CARL (la Communauté d’agglomération de la Riviera du Levant), pour faire le point entre les maires et le président de la communauté sur les échouages massifs de sargasses, les mesures et besoins complémentaires à mettre en œuvre. L’état prévoit une enveloppe de 500 000 euros pour l’ensemble du département, pour l’achat de matériel selon Jean Michel JUMEZ, le sous-préfet de Pointe à Pitre et président de la mission Sargasses :