Les infirmiers font entendre leur colère

Par • Mis à jour le 11/02/2020 - 15:57

Les infirmiers ont défilé dans les rues du chef-lieu ce mardi matin. Le collectif composé de 600 membres sur les 1500 infirmiers que compte la Guadeloupe souhaite pouvoir siéger à l'ARS à l'instar des syndicats.

    Les infirmiers font entendre leur colère

Les infirmiers de la Guadeloupe sont en colère. Ils sont inquiets pour l’avenir de leur profession. Ce mardi matin, 600 des 1500 infirmiers que comptent la Guadeloupe ont tenu à lancer un SOS sous la bannière du collectif créé au mois de décembre dernier. Après avoir été reçus à l'ARS à Gourbeyre, ils ont marché jusqu'à la Préfecture à Basse-Terre où ils n'ont pas été accueillis. Les soignants se sont rendus par la suite au Conseil Départemental où ils se sont entretenus avec le Directeur Général des Services et le Directeur de Cabinet de la Présidente. Ils souhaitent siéger à la réunion prévue ce mercredi à Dothémare au siège de l'ARS aux Abymes avec les autorités et les syndicats. La porte-parole des infirmiers en colère, Soumiaa SAYAH eexplique les raisons de cette colère. 

 

Tags

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.