Myriam Chollet maintenue à la direction du GIP RASPEG

Par 28/01/2021 - 11:40
01/01/2020 - 00:00

L’annonce de son départ de la direction du GIP-RASPEG avait suscité une levée de boucliers. Myriam Chollet devrait finalement rester à la tête de la structure. Le président de Région qui avait apporté son soutien à la directrice s’est réjoui de ce maintien, acté selon lui, ce 27 janvier en conseil d’administration.

    Myriam Chollet maintenue à la direction du GIP RASPEG

Myriam Chollet devrait finalement rester à la tête de la structure. L’annonce de son départ de la direction du GIP-RASPEG avait suscité une levée de boucliers et fait naitre Dans un communiqué paru ce mercredi, le président de Région qui avait apporté son soutien à la directrice s’est réjoui de ce maintien qui selon lui, aurait été acté lors du conseil d’administration qui s’est tenu ce 27 janvier 2021. Myriam Chollet, salariée de la Caisse Générale de Sécurité Sociale détachée au GIP-RASPEG, devrait pouvoir poursuivre sa mission au sein de la structure. La procédure de réintégration à la CGSS a donc été suspendue selon le Président de Région.

Lors du Conseil d’Administration Extraordinaire, qui s’est tenu le jeudi 17 décembre 2020, à la demande des représentants de la Région Guadeloupe, à la demande des représentants de la collectivité, Corinne Petro, Bernard Pancrel et Jean-Claude Nelson, la présentation et l’examen de l’audit du GIP-RASPEG commandé par l’ARS, avaient été suspendus. Le sort de Myriam Chollet, lui, restait en suspens. L’ancien directeur de la CGSS Henri Yacou avait par ailleurs été nommé par Jean Veron, nouveau directeur de la CGSS, pour engager une médiation dans cette affaire.

Si l’ARS avait été pointée du doigt dans ce conflit. Valérie Denux, la Directrice Générale de l’Agence Régionale de Santé avait bien précisé au début du mois que la fin du détachement de Myriam Chollet au sein du GIP-RASPEG après une dizaine d’années d’exercice, n’était en rien liée avec l'ARS mais du fait de la volonté de la CGSS dont la fonctionnaire dépend. La directrice de l'ARS qui indiquait de surcroît que l'audit demandé avait été fait en accord avec Myriam Chollet dans le cadre des exigences de la loi Ma Santé 2022 et non pas pour suspendre ses activités.

Aujourd’hui, pour Ary Chalus, le climat devrait être plus serein au sein du GIP-RASPEG, notamment pour le personnel, inquiet « quant à l’avenir de leur structure et pour la pérennité de leurs emplois ». « La structure collaborera pleinement à l’organisation du Forum sur la Santé qui se déroulera le 11 février 2021 » indique le président de Région dans ce communiqué.

Tags