Changer d'île

Conflit entre taxis et transporteurs : l’Etat dit « sans moi » !

Par Cécile Rémusat / RCI.FM / 11/10/2018 - 14:18

L’Etat ne servira plus de médiateur dans le conflit qui oppose les taxis à d’autres transporteurs de passagers au niveau du Port. Telle est sa réponse alors que l’une des parties, en l’occurrence les taxis, a directement mis en cause le sous-préfet, l’accusant d’avoir fourni de « faux » documents. Le sous préfet a par ailleurs porté plainte pour diffamation.

Loïc Grosse, directeur de cabinet du préfet, a annoncé en direct sur RCI, dans le journal de 13 heures, que « des propos graves ont été tenus à l’encontre du sous préfet qui a porté plainte ce matin pour diffamation».

« Force est de constater que le représentant des taxis ne veut plus de l’Etat comme médiateur, dont acte. » a expliqué Loïc grosse : « ctte décision conduit l’Etat à se retirer de la médiation » car « on ne s’impose pas médiateur, il faut que toutes les parties soient d’accord.»

La préfecture a par ailleurs condamné les blocages effectués dans la matinée par 4 convois de taxis mobilisés : « le blocage des routes est intolérable » a dit Loïc Grosse, ajoutant que la préfecture avait levé les barrages dès 8 heures ce jeudi matin. « A chaque fois que cela se produira le préfet agira pour mettre fin à cette atteinte aux libertés », a encore indiqué le directeur de cabinet du préfet.

La mobilisation continue

De leur côté, les chauffeurs de taxis ont quitté Bergevin en tout début d’après-midi pour manifester leur mécontentement à l'aéroport. (Vidéo Alexandre Giraud)

 

 

A lire également

Ajouter un nouveau commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.