La reprise de Géant Bâtelière se précise : trois repreneurs sont sur les rangs

Par • Mis à jour le 02/10/2019 - 07:41

Le fleuron de la branche grande distribution du groupe Ho Hio Hen changera de propriétaire dans les mois à venir. Moins d'une dizaine d'offres ont été formulées mais seulement trois ont attiré l'attention du cabinet en gestion d'affaires chargé de mener à bien la vente de l'hypermarché.

    La reprise de Géant Bâtelière se précise : trois repreneurs sont sur les rangs

Les choses se précisent pour le centre commercial la Batelière. En effet, après la vente du centre commercial Océanis au groupe Bernard Hayot en 2018, c'est désormais le centre commercial de Schoelcher qui changera de main dans les mois à venir.

Les repreneurs avaient jusqu'à hier pour formuler une offre d'acquisition du bien. Moins d'une dizaine d'offres sont arrivés sur le bureau parisien d'Interactif, le cabinet de gestion d'affaires chargé de procéder à la vente du centre commercial. Finalement, trois dossiers ont retenu l'attention des membres du cabinet qui avaient fixé la date limite des dépôts de candidature au 1er octobre 2019. 

Cet appel d'offres a en tout cas suscité de l'intérêt. Il marque également, un tournant dans l'histoire du groupe Ho Hio Hen. Car c'est sur le site de Bâtelière, en 1984, que la famille a érigé son premier grand Centre Commercial. À l'époque, le supermarché arborait l'enseigne Super H.

Désormais, c'est un hypermarché de 2 800 m2 et une galerie commerciale de 2 100 m2 répartie sur deux niveaux qui sont en vente. Parmi les postulants à la reprise, on retrouve des membres de la famille des fondateurs. Jean-Luc et Isabelle Ho Hio Hen ont formulé une offre commune qui permettrait d'une part de conserver l'héritage et d'autre part de renfoncer la présence de l'enseigne Simply Market dans l'île. Des magasins qui prendront l'enseigne Auchan à partir du mois de janvier.

Le deuxième prétendant est déjà connu au sein du groupe Il s'agit d'Olivier Dallot, présent dans le groupe depuis 9 ans et actuel directeur financier. L'homme est un professionnel reconnu dans le monde de la grande distribution au Havre et en Martinique. Il a démarré sa carrière en Martinique au sein du groupe Cora. Pour l'heure, les contours exacts de son projet demeurent inconnus.

Enfin, la dernière candidature reçue par le cabinet de conseil en affaires est celle de la holding Passionis International. L'entité est gérée par le martiniquais Patrick Jean Gelie. Il s'agit du même aspirant à la reprise de la clinique Sainte-Marie aux côtés de Kappa Santé.

À noter que le centre commercial de Géant Bateliere est évalué à environ 15 millions d'euros.

Des salariés et des commerçants attentifs

Dès la mise en vente en août dernier, les dirigeants ont joué la transparence avec leurs salariés. Les employés de l'hypermarché Géant sont tenus au courant de l'évolution du dossier. Toutefois, avant même une reprise effective, un plan de départs volontaires a été mis en œuvre à l'attention des 96 collaborateurs du magasin. Ils ont deux mois pour se décider.

Une partie du personnel devrait être reprise lors du rachat mais le contour social des offres doit encore être défini. En tout cas, ce changement de patron reste difficile à vivre pour ce personnel qui approche les 30 ans d'ancienneté.

"Nous sommes des enfants de la maison. Il y en a plein qui ont grandi, qui ont travaillé ici et qui prennent très mal la situation actuelle. Pour eux, c'est comme si ils perdaient un membre de leur famille. Nous avons d'ailleurs demandé à la direction de mettre en place une cellule psychologique", explique Patrick Sonder, secrétaire du comité d'entreprise du Géant Bâtelière.

Du coté des commerçants, locataires de leurs emplacements, aucune information officielle ne leur a été communiquée. La vente annoncée n'a pas pour l'instant d'impact sur leur activité mais ils demeurent vigilants. 

"Les commerçants ont une activité qui prospère mais après l'annonce de la vente cela peut provoquer une réticence. J'invite les clients à continuer à venir au centre commercial la Bâtelière parce que nous existons et nous existerons encore", commente Prisca Marton, commerçante dans la galerie.

D'ici quelques semaines et sans doute après d'âpres négociations, ce sont les actuels propriétaires du centre commercial qui auront le dernier mot.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.