"Les tests salivaires par les enseignants, c'est non", SE-Unsa

Par 03/03/2021 - 13:56
01/01/2020 - 00:00

Le syndicat enseignant prend position clairement. Le personnel enseignant ne pratiquera pas de prélèvements salivaire sur les élèves comme le suggère une circulaire du ministère.

    "Les tests salivaires par les enseignants, c'est non", SE-Unsa

Les tests salivaires dans les écoles entrent progressivement en vigueur depuis le 22 février dernier. Une mesure qui vise à éviter la propagation du coronavirus dans les établissements scolaires.

Mais une note d’intention du ministère de l’éducation nationale adressée à un directeur d’école a circulé sur les réseaux sociaux ce week-end et elle précise que ce sont les enseignants, CPE ou autres encadrants scolaires qui devront procéder à ces prélèvements dans la bouche des élèves.

De quoi inquiéter les syndicats enseignants et notamment le SE UNSA qui refuse cette disposition comme l’explique sa secrétaire générale en Martinique, Marie-Michelle Toussaint.

Nous ne sommes pas personnel médical. Les tests salivaires par les personnels enseignants, c'est non. Un prélèvement salivaire, c'est un geste professionnel qui doit être pratiqué par les personnels des laboratoire. Nous refusons cette éventualité. Il faut que le ministre clarifie sa position. Sa circulaire manque de précision. Nous sommes dans l'attente de la circulaire du recteur

La perspective de pratiquer ce prélèvement inquiète le syndicat quant à la protection du corps enseignant. L'organisation annonce qu'elle soutiendra tous les personnels qui refuseront de se soumettre à la directive ministérielle. 

Tags