Le confinement réconcilie les Martiniquais et leurs fourneaux

Par 01/04/2020 - 10:21
01/01/2020 - 00:00

Des bons petits plats, des gâteaux, des desserts... Depuis le début du confinement, chacun y va de sa photo sur les réseaux de sa performance culinaire. Une tendance qui va en grandissant.

    Le confinement réconcilie les Martiniquais et leurs fourneaux

A rester enfermés chez eux depuis près de 3 semaines, nombreux sont les martiniquais qui se remettent aux fourneaux.

Si certains n’avaient plus le temps, plus l’inspiration ou pas l’envie de se lancer dans des expériences culinaires, le confinement leur a insufflé une nouvelle dynamique.

Sur son site internet, l’entreprise Tatie Maryse qui délivre des recettes originales à base de produits locaux a multiplié ses visites quotidiennes par 4 depuis le début du confinement.

Des lecteurs qui suivent les recettes que propose le site mais qui se lancent aussi dans des réalisations plus originales et plus locales.

Pour certains c’est aussi un défi, celui de composer avec les moyens du bord pour éviter de sortir faire des courses spécifiques, et celui aussi de limiter le gaspillage alimentaire.

D'autres en font même un jeu, se lancent des défis ou s’échangent des recettes. La cuisine devient une occupation personnelle nécessaire mais aussi un moment ludique et convivial qui peut se partager à distance via notamment les réseaux sociaux.

Localement plusieurs chefs se sont aussi mis à l’heure du confinement en partageant quelques secrets de fabrication. C’est le cas de Nathanaël Ducteil ou Béatrice Fabignon.

Le reportage de Fanny Marsot :

 

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.