2 surveillants de la prison de Ducos en garde à vue !

Par • Mis à jour le 23/06/2015 - 13:33

Deux gardiens du centre pénitentiaire de Ducos sont actuellement en garde à vue. Les deux hommes sont suspectés d’être passeurs au sein de la prison. Selon des témoignages, ils auraient permis à des détenus de recevoir téléphone portables et stupéfiants. L’enquête menée par les forces de l’ordre permettra de savoir si il s’agit de cas isolés ou si il existe un réel réseau à Champigny.

    2 surveillants de la prison de Ducos en garde à vue !
Dans le milieu carcéral, s'il y a une loi qui est forte c'est bien celle du silence; un silence qui fait quand même du bruit lorsqu'on voit autant d'objets - pourtant interdits - circuler à l'intérieur du centre pénitentiaire.

Selon certains, la drogue et les téléphones portables circulent aisément comme du dentifrice ou encore des boîtes de conserve. Dans ce dossier, la révélation arrive grâce à des enquêtes qui ont permis de confondre des proches de détenus; ils sont suspectés d’avoir discrètement introduit téléphones et autres objets à l'intérieur de la prison. Depuis quelques temps les choses s’accélèrent, les langues se délient et mettent carrément en cause des surveillants soupçonnés de faire passer les objets... moyennant des sommes d'argent ! C'est pour en avoir le cœur net que le parquet a lancé des investigations. Une réunion stratégique s'est tenue en milieu de semaine dernière entre l'autorité judiciaire et l'administration pénitentiaire; l’objectif de cette dernière était de définir la meilleure stratégie possible afin que les surveillants mis en cause ne soient pas en service le jour de l'interpellation.

Ce lundi, au moins deux d'entre eux ont été interpellés à leur domicile. A présent il s'agira de savoir si les noms qui auraient finalement été évoqués correspondent vraiment aux faits incriminés. Tout le travail des enquêteurs sera de déterminer et savoir si il s’agit de cas isolés ou si il y a un véritable système existant au sein du centre pénitentiaire.

Audrey Ollon et Jessica Dantin