L'actu • Le Minute par Minute
Le 27/08/2020 - 19:14 • dernière mise à jour le 27/08/2020 - 19:14
    Direct : suivez le procès des quatre militants anti-chlordécone

Direct : suivez le procès des quatre militants anti-chlordécone

Quatre militants anti-chlordécone sont jugés ce jeudi matin (27 août 2020) à 9 heures par le tribunal correctionnel de Fort-de-France. Ils sont poursuivis pour des violences contre des policiers et des gendarmes en janvier, mai et juillet 2020.

Un appel à la mobilisation a été lancée par des partis politiques, des associations et des artistes en vu de soutenir les quatre prévenus. Un rassemblement doit avoir lieu à partir de 8 heures devant le Palais de justice de Fort-de-France.

Suivez le déroulement de cette journée minute-par-minute. Cliquez ici pour suivre le direct depuis l'application RCI

Posez vos questions aux journalistes
19:06
27/08
à la une

L'audience est levée, le délibéré est prévu demain matin à 9h30

Les réquisitions sont tombées ce soir devant le Tribunal Correctionnel. 18 mois de prison avec sursis ont été requis contre Frédéric Maupeu, dont 6 pourraient être assortis d'un sursis probatoire de 3 ans, avec réparation des dommages causés et obligation de travailler et d'effectuer un stage de citoyenneté à ses frais. Le ministère public a également requis une interdiction de contact avec les autres prévenus, ainsi qu'un peine complémentaire d'interdiction de port d'arme durant trois ans. 

17:47
27/08
à la une

Me Monotuka s'exprime à l'extérieur du palais de justice

17:38
27/08
à la une

Suspension d'audience

Après avoir visionné les vidéos et lu les différents procès verbaux d'audition des prévenus et entendu l'une des victimes dans ce dossier, le tribunal a suspendu l'audience. A l'extérieur, les avocats de la défense et les prévenus sont avec les militants anti-chlordécone. Ils ont décidé de rester devant le tribunal pour attendre la décision du tribunal. 

17:08
27/08
à la une

Me Ursulet s'exprime face aux militants anti-chlordécone après avoir quitté l'audience

16:50
27/08
à la une

L'un des policers, victime dans ce dossier, s'exprime à la barre

Le seul policier présent à l'audience est à la barre. Il raconte sa version des faits du 15 mai dernier. Il a reçu une pierre derrière l'oreille et une claque au tympan gauche. L'un des prévenus lui a fait un croche pied quand il allait interpeller l'un des trois mis en cause. Il a eu 6 jours D'ITT et a été arrêté 15 jours.

16:24
27/08
à la une

Poursuite de l'audience

L'audience se poursuit donc en petit comité. Les vidéos sont à nouveau visionnées. Après chaque vidéo le président du tribunal demande s'il y a des observations. Le parquet et la partie civile n'en ont pas.

Certaines vidéos soulèvent des interrogations sur le caractère volontaire des violences. Le président regrette l'absence de la défense et surtout des prévenus qui auraient pu apporter des précisions.

15:38
27/08
à la une

L'audience reprend

Le tribunal a décidé de joindre de l'incident au fond et de reprendre le cours normal de l'audience. Une décision qui ne plaît pas aux avocats de la défense. Me Dorval Lodéon quitte la salle avec les prévenus.

" Vous rendez la justice sans prévenus sans public sans avocat, allez y ! Condamnez ! ", lance Me Ursulet. " Vous faîtes un choix ", lui répond le président.

L'audience se poursuit sans eux.

15:25
27/08
à la une

Suspension d'audience concernant la nouvelle demande de renvoi

Après plus de 40 minutes de débat sur l'une des pièces du dossier, le procès verbal de notification de fin de garde à vue, le président du tribunal correctionnel suspend l'audience pour une dizaine de minutes afin de réfléchir à la nouvelle demande de renvoi évoquée par les avocats de la défense. Les avocats de la partie civile ne s'oppose pas à cette demande. Le parquet, maintient sa position et demande que les trois prévenus soient jugés aujourd'hui.

14:48
27/08
à la une

Reprise de l'audience

Les avocats reviennent sur la demande de renvoi. Ils apportent un élément de plus pour justifier le renvoi. Un élément qui serait antérieur à la décision prise en début d'après-midi. Ils signalent qu'il n'y a pas de procès verbal de notification de fin de garde à vue et que pour eux la procédure est donc nulle. Ils demandent la régularisation de la procédure et un renvoi.Si le président refuse, les avocats menacent de quitter l'audience parce " qu'ils n'entendent pas être bafoués plus avant ".

14:30
27/08
à la une

Me Ursulet s'exprime sur l'audience, devant le palais de justice

13:12
27/08
à la une

Reprise de l'audience

Le président du tribunal correctionnel a suivi le parquet et a rejeté les demandes de renvois pour les trois prévenus, car il est estimé " qu'il n'a pas de motif légitime au renvoi ". L'audience reprend à 14hh30.

12:53
27/08
à la une

Attente en musique et danse devant le tribunal

12:39
27/08
à la une

Le ministère public s'exprime

Après les avocats des parties civiles, c'est au tour de la représentante du parquet de prendre la parole. 

12:30
27/08
à la une

La parole est aux avocat des parties civiles

"Les personnes que j'assiste et que je représente n'ont pas de volonté personnelle de faire condamner l'un ou l'autre. On vous a parlé de beaucoup de choses dont certaine sont vraies. Le fait que les gens soient dehors en train de battre du tambour, c'est parce que la justice n' pas fait son travail. La justice n'a pas rendu justice aux martiniquais. Maintenant c'est un Martiniquais qui demande justice. On vous parle d'un tas de choses qui n'ont pas de lien entre elles", a plaidé Philippe Placide.

12:06
27/08
à la une

L'audience reprend

Alex Ursulet poursuit sa plaidoirie pour demander le renvoi du procès de trois prévenus. "Comment faire citer à comparaître 3 personnes, sans aucun témoins appelé par le parquet. Sur quoi reposeraient les accusations? Il y a des parties civiles qui sont là mais qui ne sont pas là. A qui pose-t-on des questions? Où sont vos témoins madame le procureur? Que cette erreur ne soit pas préjudiciable à ceux qui sont injustement poursuivis et qui ont besoins d'être entendus et de dire les choses", lance l'avocat à la cour avant d'évoquer la crise de 2009.

11:48
27/08
à la une

Suspension de l'audience

Pour la quatrième fois, l'audience est suspendue. Le président a rappelé à l'ordre Alex Ursulet, lui indiquant qu'il sortait du champ du débat, avant de suspendre l'audience.

11:28
27/08
à la une

"C'est injuste d'avoir ces trois garçons ici", Alex Ursulet, avocat de la défense

"C'est injuste d'avoir ces trois garçons ici si vite parce qu'ils auraient commis des violences. Ca veut dire que le parquet sait faire diligence", a pour sa part avancé Alex Ursulet.

11:19
27/08
à la une

" Les 3 prévenus ici sont les victimes", Dominique Monotuka, avocat de la défense

"Les 3 prévenus ici sont les victimes", a quant à lui plaidé Dominique Monotuka, avocat de la défense. "Nous vous demandons de constater que du fait même que nous avons envisagé d'entendre un certain nombre de témoins, de visualiser un certain nombre de vidéo. Du fait que les faits reprochés à Kéziah sont proches des faits reprochés aux 3 autres prévenus. Du fait des conditions et pour la bonne administration de la justice, il faut renvoyer cette affaire", a-t-il ajouté.

11:13
27/08
à la une

Demande de renvoi sur fond du dossier du chlordécone

La défense demande également un renvoi pour ces trois affaires. Maître Dorval Lodéon a, dans sa plaidoirie, voulu montrer le lien entre les poursuites engagées contre ses clients et l'inaction de la justice à poursuivre les responsables de l'empoisonnement des terres de Martinique par le chlordécone. "La justice que vous rendez monsieur le président, elle est rendue au nom du peuple français. Et pour les gens qui sont dehors, il y'a une seule affaire, celle du chlordecone. Une affaire qui démarre chez Yves Hayot et qui se termine ici pour des coups et blessures.

11:00
27/08
à la une

Le tribunal se penche sur le cas des trois autres prévenus

Après avoir consacré plus d'une heure à débattre de l'affaire Kéziah et du renvoi de l'audience, la cour se penche désormais sur les dossiers de Denzel Guillaume, Frédéric Maupéu et Esaïe Maxime.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.