La distillerie "La Favorite" condamnée pour la pollution d'une rivière

Par 07/07/2020 - 08:05
01/01/2020 - 00:00

La société qui exploite la distillerie "La Favorite" a été condamnée hier par le tribunal correctionnel pour pollution.

    La distillerie "La Favorite" condamnée pour la pollution d'une rivière

Hier (lundi 7 juillet 2020), les juges du tribunal correctionnel de Fort-de-France ont condamné à 150 000 euros d’amende la société qui exploite la distillerie "La Favorite". Une condamnation prononcée pour la pollution de la rivière Jambette au Lamentin qui passe à proximité de l'usine.

Les faits qui sont reprochés aux exploitants de l'usine remontent à avril et mai 2019. La DEAL, des associations et des rivrerains avaient constaté des écoulements de vinasse, le jus extrait du broyage de la canne, dans le lit de la rivière Jambette. Le fond de la rivière avait été détérioré par ce liquide non traité et des poissons avaient été retrouvés morts. À l'époque les responsables de l'usine avaient présenté leurs excuses et évoqué un incident technique, la casse d'un tuyau.

Le tribunal n'a pas entendu cette version et a reconnu la responsabilité de la structure dans la détérioration du site avec entre autre un risque sanitaire.
Le représentant de La Favorite, Paul Dormoy, n'est pas personnellement condamné mais sa société devra verser 10 000 euros de dommages et intérêts à chacune des 3 associations écologistes qui ce sont portées partie civile.

Une décision qui n'est pas vraiment satisfaisante pour l'Assaupamar qui s'était porté partie civile. "Ce qui serait satisfaisant, c'est que l'on ait plus à aller au tribunal. Maintenant, La Favorite a été condamnée lourdement, ce qui est une première. Il y a 19 ans que l'ICPE est exploitée et il y a eu des mises en demeure répétées, des incidents répétés. On appelle ça des accidents mais lorsque les conditions d'entretien ne sont pas en place, il est hélas naturel que les incidents se produisent. Ce ne sont pas des accidents", a commenté Pierre Galette, membre de la commission juridique de l'Assaupamar.

La distillerie La Favorite a également obligation de publier dans la presse locale cette condamnation dans un délai de  deux mois maximum.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.