Alain Juppé poursuit sa visite en Martinique

Par 06/04/2016 - 13:36 • Mis à jour le 06/04/2016 - 13:36

Alain Juppé, est en Martinique depuis ce lundi 4 avril 2016 au soir. Le favori de la primaire des « Républicains », ancien premier ministre et ministre des affaires étrangères bat la pré campagne chez nous accompagné de son comité local de soutien mais aussi de maires ou de personnalités de la droite martiniquaise... qui ne le soutiennent pas forcément !

    Alain Juppé poursuit sa visite en Martinique
Mardi 5 avril 2016 au matin, Alain Juppé a visité une jeune start-up martiniquaise spécialisée dans la géolocalisation. Alain Juppé veut une France numérique, il l'a dit ! Un peu plus tard dans la journée l'homme politique a fait un tour à la fondation Clément. Cette visite de deux jours, s’inscrit dans la démarche de consultation que l’ancien premier ministre âgé de 71 ans, indique conduire cette année.

Suppression des 40 % des fonctionnaires ?

Concernant la proposition faite par « les Républicains » sur la politique outre mer de supprimer les 40% des fonctionnaires martiniquais pour les aligner sur celui de la métropole le maire de Bordeaux a tenu a rectifier quelques détails..."Ce n'est pas moi qui ai emis cette idée... j'ai dit très clairement que cette suppression n'était pas dans mon programme. Je pense que compte tenu de la fragilité de ces territoires aujourd'hui ce n'est pas le moment de se lancer dans cette réforme brutale et immédiate", a t-il expliqué.

Les élus de la droite ont partagé un déjeuner avec le maire de Bordeaux même si tous ne le supportent pas fermement. Militants, sympathisants et personnalités de la droite martiniquaise s'étaient réunis à la mairie du Saint - Esprit pour l'occasion sans oublier l'ensemble des membres du comité de soutien du candidat Juppé, porté par son président Marc Séfil.

Fred Michel Tirault le président des Républicains de Martinique a également rappelé à cette occasion qu'il est en Martinique le maire "qui a été choisi pour représenter la Martinique afin de soutenir Alain Juppé".

André Lesueur, maire de Rivière-Salée a lui indiqué être "à titre personnel un inconditionnel d'Alain Juppé !"

Aux côtés des fidèles il y avait également ceux qui ne sont pas vraiment engagés, à l'image de Ralph Monplaisir maire de Case-Pilote,"Je soutiens tous les candidats de droite, j'ai été sollicité par Bruno Lemaire pour être son représentant localement".

Du côté de Yan Monplaisir, vice président de l’assemblée de Martinique il y a une pointe d'incertitude..."J'aime beaucoup Nicolas Sarkozy, j'aime aussi beaucoup Alain Juppé; ils ne m'ont fait défaut ni l'un ni l'autre, Nicolas Sarkozy demeure le choix de mon coeur..."

Et pour Karine Mousseau secrétaire territoriale des Républicains, le choix est fait. "Je pense que tous les candidats sont de bons candidats... Nous attendons de tous les voir pour pouvoir comparer les programmes ! J'attends celui qui m'a nommée c'est à dire Nicolas Sarkozy...", a t-elle indiqué.

La primaire de la droite et du centre pour désigner le candidat à l'élection présidentielle 2017 se tiendra les 20 et 27 novembre 2016. Pour participer il faut régler la somme de 2 euros et il faut également signer un document qui engage sur les valeurs de la droite républicaine et du centre.

Audrey Ollon et Pascal Michaux