CTM : "Un (unique) vainqueur, le Peuple martiniquais !"

Par • Mis à jour le 19/12/2015 - 00:50

Se substituant au conseil régional et au conseil général, la Collectivité Territoriale de Martinique a été mise sur les rails après l'installation ce vendredi 18 décembre 2015 de deux de ses organes principaux. Un conseil exécutif de 9 membres présidé par Alfred Marie-Jeanne et une Assemblée de Martinique dirigée par Claude Lise, son président, entouré de quatre vice-présidents. Une nouvelle équipe avec comme boussole, un contrat de mandature.

    CTM : "Un (unique) vainqueur, le Peuple martiniquais !"
(A VOIR EN VIDEO EN FIN D'ARTICLE)

La sérénité qui a prévalu vendredi dans la salle de délibération de l'hôtel de Plateau Roy n'a été rompu qu'une seule fois au cours des quatre heures d'installation de la Collectivité Territoriale de Martinique.
C'était à la suite d'un échange musclé entre le conseiller territorial de l'opposition Fred Lordinot et Claude Lise, le président de l'Assemblée de Martinique (AM) nouvellement élu.

En vieux sage, fort de l'expérience acquise durant 19 ans de présidence au conseil général, puis de cinq de "stage" (le mot est de lui) dans l'opposition au sein de cette même institution, Claude Lise n'a eu de cesse d'inviter Fred Lordinot à plus de sagesse dans la lecture de son discours d'opposant.
A ne pas refaire la campagne pour éviter que le public acquis à la majorité ne manifeste bruyament sa désapprobation. Rien n'y a fait. Finalement, excédé, le président de l'Assemblée n'a pas manqué de renvoyer dans les cordes l'impétueux conseiller de l'opposition, parlant de "macoutisme".

La séance d'installation de la CTM avait pourtant bien commencé sous la présidence du doyen d'âge Alfred Marie-Jeanne secondé par la benjamine Kora Bernabé. Quasiment sans surprise et plutôt rapidement, Claude Lise a été élu président de l'AM avec les 33 voix de la majorité contre les 18 voix de l'opposition exprimées sur le nom de Fred Lordinot.

Tout aussi rapidement, deux listes de vice-présidents se sont fait connaître. Yan Monplaisir, Marie-France Toul, Jean-Philippe Nilor et Michelle Bonnaire pour la majorité et Fred Lordinot, Jenny Dulys-Petit, Félix Catherine et Sandra Valentin pour l'opposition.
Finalement, Yan Monplaisir, Marie-France Toul, Jean-Philippe Nilor et Fred Lordinot ont été élus. Avec une interrogation dont la réponse viendra en son temps, l'absence de parité au sein de ce groupe d'élus contrairement à ce que prévoient les textes.

Le dernier grand acte de cette journée qualifiée d'historique s'est jouée après midi : l'élection d'un conseil exécutif de 9 membres dont le président. Une seule liste présente, celle d'Alfred Marie-Jeanne, élue avec 33 voix, les 18 conseillers de l'opposition votant blanc. Sont donc membres du conseil exécutif autour du président Alfred Marie-Jeanne : Marie-Hélène Léoton, Louis Boutrin, Francis Carole et Daniel Marie-Sainte (Grand Sanblé pou...) Miguel Laventure, Sylvia Saïthsoothane et Marinette Torpille (...ba péyi-a an chans).