Municipales 2020 : les candidats joséphins comptent leurs forces avant le second tour

Par 07/06/2020 - 13:20
01/01/2020 - 00:00

L'hôtel de ville de Saint-Joseph est particulièrement convoité en cette année électorale. Sur les 9 candidats présents au premier tour, il n'en reste que trois. Une triangulaire où chacun tente de faire basculer le rapport de force en sa faveur.

    Municipales 2020 : les candidats joséphins comptent leurs forces avant le second tour

Le premier tour des élections municipales 2020 sur le territoire de la commune de Saint-Joseph a été plutôt favorable à Yan Monplaisir. Le premier vice-président de l'Assemblée de Martinique a collecté 1848 voix (42,91% des suffrages). Une score remarquable si l'on tient compte du nombre de candidats en lice. En effet, ils étaient 9 à briguer le fauteuil de maire le 15 mars dernier.

"Je suis favori pour cette élection mais je ne veux pas croire que cette élection soit déjà gagnée. Mon regard n'a pas changé, je suis toujours aussi impatient de pouvoir faire après avoir connu beaucoup de déconvenues à Saint-Joseph", a commenté Yan Monplaisir. "Je suis capable de changer des choses dans cette commune",a-t-il assuré.

À trois semaines du second tour (28 juin 2020), ils sont désormais trois candidats à vouloir succéder à Athanase Jeanne-Rose qui n'a pour l'instant accordé son soutien à aucun candidat.

Laurent Saint-Honoré, président du Golden Lion et qui s'est classé troisième à l'issue du premier tour a décidé de maintenir sa liste. "L'analyse des résultats nous montre que nous sommes bien placés dans près de 90% des bureaux de vote. Nous allons donc vers le second tour avec beaucoup de sérénité et de détermination", a-t-il commenté. "La population a été agréablement perçue par la population. Je n'ai pas fait alliance parce que la proposition n'était pas claire et ça m'obligerait à abandonner une liste avec des gens d'une grande qualité", a ajouté Laurent Saint-Honoré.

Camille Marlet (deuxième en partant de la gauche) est soutenu par Max Pied, Manuela Kecklard Mondésir et Nausica Niasme.

Il aura néanmoins fort à faire face à deux hommes politiques expérimentés. Car le dauphin de Yan Monplaisir n'est autre que Camille Marlet qui n'en est pas à son coup d'essai. Chef de file de l'opposition lors de la précédente mandature, l'ancien membre du cabinet d'Alfred Marie-Jeanne à la CTM, a collecté de nombreux soutiens dans cet entre-deux tours élargi.

Ainsi Simon Morin, premier adjoint en place, Manuela Kecklard Mondésir, députée de la Martinique, Max Pied, Nausica Niasme et Thierry Coller, tous candidats au premier tour, se sont rangés derrière Camille Marlet. "Dès le lendemain de l'élection, beaucoup d'habitants m'ont sollicité. Ils ont demandé à leur tête de liste de se regrouper pour avoir un candidat disponible pour la commune. C'est pourquoi les autres têtes de liste sont venus me voir", explique le candidat.

Outre les membres de sa propre liste, la liste de Camille Marlet sera composée de membres des listes de Simon Morin et Manuela Kecklard Mondésir pour qui il était possible de fusionner.

Pour rappel, le conseil municipal compte 33 sièges et la commune dispose de 8 sièges à la Communauté d'agglomération du centre de la Martinique.

Tags

Ajouter un commentaire

Restricted HTML

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.