PPM : une rentrée politique sous le signe de la mobilisation

Par • Mis à jour le 05/10/2018 - 06:00

Le PPM a fait, ce jeudi sa rentrée politique. Une rentrée sous le signe de la mobilisation et offensive. "Ceux qui ont trompé le peuple doivent assumer ce que le peuple leur réserve demain". Ce sont les mots du président du Parti Progressiste Martiniquais Serge Letchimy.

    PPM : une rentrée politique sous le signe de la mobilisation

Les élections à la CTM en 2020 risquent d'être très animées et mouvementées. En tout cas ce scrutin est en ligne de mire par le président du PPM Serge Letchimy qui a fait une rentrée politique fracassante et offensive, ce jeudi. "Ceux qui ont trompé le peuple doivent assumer ce que le peuple leur réserve demain". Ce sont les mots du président lors de son discours de rentrée du PPM prononcés au François.

Serge Letchimy a directement ciblé l'actuel Président du Conseil Exécutif de la CTM Alfred Marie-Jeanne, mais aussi tous ses alliés du groupe Gran Sanblé pou Ba Péyi-a an Chans sur les dossiers d'actualité notamment le non-renouvellement des 42 agents de la CTM affectés dans les établissements scolaires, le cyclotron ou encore le TCSP.

Une offensive qui a fait bondir Yan Monplaisir qui n'a pas tardé à le faire savoir dans un communiqué de presse "les fautes sont commises mais il est encore temps d’y mettre un terme. J’invite, avec sincérité, Serge Letchimy à retrouver son calme et la mesure qui conviennent à la mission d’exemplarité et de représentation qui est la sienne. Je l’invite aussi à ne pas nourrir de haine à l’encontre de ses contradicteurs."

En tout cas, ce discours marque franchement le début de la campagne électorale pour le scrutin de 2020.