Rififi autour du cyclotron !

Par • Mis à jour le 05/05/2015 - 13:13

Les médecins du CHU Martinique se mobilisent pour l’implantation d'un cyclotron au CHU.M; ils vont à cet effet se réunir cet après midi autour de ce dossier. Serge Letchimy a eu l’occasion d’indiquer que les deux rapports de la mission d’expertise du ministère ont validé le dossier de la Martinique et ... même nos confrères de l’Express ont noté une petite difficulté pour François Hollande sur ce dossier. La pression est aussi très forte du côté de la Guadeloupe qui souhaiterait être également équipée de cet outil. Un dossier pour lequel les politiques Guadeloupéens, avec à leur tête Victorin Lurel espèrent bien obtenir gain de cause. Decryptage.

    Rififi autour du cyclotron !
Le cyclotron permet de détecter la présence de cellules cancéreuses dans le corps humain ; un outil précieux donc puisque aujourd’hui encore les patients doivent se rendre dans l’hexagone afin de faire leur "tep scan". La Martinique a depuis plusieurs mois travaillé sur un dossier qui - on l’a dit - a été présenté et a été approuvé par la mission d’expertise. Serge Letchimy l’a indiqué et nos confrères de l’Express - dans une indiscrétion - croient savoir eux aussi, que le dossier de Martinique est plus pertinent pour des raisons de sécurité, de rentabilité et d’efficacité médicale. Si l’Express en parle, c’est parce qu'ils ont bien compris qu’il y avait sur ce dossier cyclotron une compétition entre la Martinique et la Guadeloupe ! D’abord, à travers une association guadeloupéenne qui a fait valoir une pétition avec... 25 000 signatures ! Ensuite et surtout parce qu’il y a encore de l’hésitation de la part du gouvernement en dépit des rapports d’expertise qui favorisent Fort-de-France et de l’avis de l’agence de sécurité nucléaire. Celle-ci n’est pas favorable au dossier de la Guadeloupe avec un appareil qui - selon nos informations - n’est utilisé nulle part en France, alors que l’appareil que préconise le CHU de Martinique est déjà utilisé dans l’hexagone par 22 établissements.

La grande question est de savoir comment François Hollande - de passage en Martinique - va pouvoir expliquer tout cela à Victorin Lurel. C’est ce que se demandent nos confrères de l’Express. C’est pourquoi il est impératif que le président de la république - de passage aussi à Fort-de-France - dise clairement si la question de l’implantation d’un cyclotron en Martinique serait devenue plus un dossier politique que médical.

Audrey Ollon et Jean-Marc Pulvar