"On est venu là pour gravir la montagne" : les randonneurs ne boudent pas la Pelée

Par 05/12/2020 - 11:14
01/01/2020 - 00:00

Depuis hier, la Montagne Pelée fait l'objet d'un niveau de vigilance jaune par rapport à l'augmentation de son activité sismique. Pas de quoi rebuter les randonneurs qui ont bien l'intention d'aller voir le sommet du géant.

    "On est venu là pour gravir la montagne" : les randonneurs ne boudent pas la Pelée
Image aérienne de la Pelée ce samedi matin. ©Andy Eme

Du haut de ses 1397 mètres d'altitude et de ses 300 000 ans, la Montagne Pelée affiche un profil en apparence calme. En apparence, car sous sa surface, elle montre quelques signes d'agitation depuis un an. Hier, le niveau de surveillance a été renforcé et une vigilance jaune pour augmentation de l'activité sismique a été déclenchée.

Le volcan qui a montré ses derniers signes d'activité en 1970 est depuis longtemps le terrain de jeu des randonneurs. Que ce soit par le Morne-Rouge ou par le Prêcheur, l'ascension de la montagne est un défi pour les locaux comme pour les touristes.

Montagne Pelée
©Andy Eme

Ce samedi matin, au lendemain des annonces de la préfecture et de l'observatoire volcanologique et sismologique de la Martinique, les randonneurs étaient tout de même au rendez-vous.

La partie rassurante du message délivré hier semble avoir été bien entendue : cette alerte concerne surtout les scientifiques.

La famille Hochet, venue de Rivière-Pilote, avait bien l'intention de faire un tour sur le dos de la grande dame.

Ecoutez ces impressions recueillies ce samedi matin par Adeline Courson à l'Aileron :

 

Tags

A lire également