Contexte sanitaire : un comité citoyen de transparence mis en place

Par 17/08/2021 - 10:02 • Mis à jour le 17/08/2021 - 08:10

Avec le confinement, l'instauration du pass sanitaire, le faible taux de vaccination et la remise en cause de la parole de l'État, la population martiniquaise se pose de nombreuses questions sur la situation actuelle. Afin d'y répondre, un comité citoyen de transparence avec des personnalités de la société civile a été mis en place.

    Contexte sanitaire : un comité citoyen de transparence mis en place
Une partie des membres du comité : Ludovic Romain "Call me Ludo", Danielle Marcelline, Céline Rose, Claude Lise, Hailey Hln, André Lucrèce

Ce comité est au départ une initiative de la préfecture. Cependant, l'objectif annoncé de cet organe est de pouvoir rendre compte de ce qui se passe en Martinique, en toute indépendance. 

Les personnes le composant viennent de tous horizons : Claude Lise, l'ancien président de l’assemblée de la CTM, André Lucrèce, sociologue et écrivain, Maître Danielle Marcelline, ancien bâtonnier du barreau de Fort-de-France, Marcus Chevio, salarié, Céline Rose, présidente de la CPME, Ludo et Hailey, tous deux connus via les réseaux sociaux notamment Instagram.

Les membres souhaitent pouvoir travailler en toute indépendance

Selon l'avocate Danielle Marceline, un certain nombre de questions ont été déjà été listées par ce comité qui devrait avoir toute latitude pour interroger les autorités : la préfecture, le CHUM, l’ARS... Ces questions portent entre autres sur le Covid Long, la vaccination, l'ivermectine, la situation à la prison et l'oxygène.

Nous aurons des rendez-vous cette semaine avec les autorités. Nous dirons si l'obtention des réponses a été facilitée ou si nous avons eu des réticences. Nous invitons la population à nous dire les questions qu'elle se pose, c'est une démarche pour l'éclairer le plus possible

Danielle Marceline indique qu'une fois les réponses obtenues des autorités, elles seront transmises à la population.

Pour le créateur de contenu Ludo, le comité citoyen de transparence intervient dans une situation de crise de confiance entre les Martiniquais et les représentants de l'État. Lorsqu'il a été sollicité, le jeune homme connu pour ses "JT décalés" avait quelques craintes :

Au départ je craignais que la préfecture cherche à m'instrumentaliser et à utiliser la communauté que j'ai créée sur les réseaux sociaux pour faire passer des messages avec lesquels je ne serais pas forcément en phase

Il explique au micro d'Aymeric Larcher comment et pourquoi il a été convaincu d'y participer :

 

Ludo montrera en stories Instagram les visites que le comité citoyen de transparence organisera. L’idée est de faire vivre à sa communauté son vécu au sein du comité et de la tenir informée des retours obtenus auprès des autorités suite à ses questionnements et à ceux de ses abonnés qu'il transmettra également.

 

Tags